BFMTV

Avion russe abattu: "Nous devons éviter toute escalade" prévient Hollande

Lors d'une conférence de presse commune avec Barack Obama, François Hollande a estimé qu'une "escalade" entre la Turquie et la Russie "serait dommageable". L'armée turque a en effet abattu un avion russe à la frontière syrienne, Poutine accuse Ankara d'un "coup de poignard dans le dos".

L'armée turque a abattu un avion russe ce mardi à la frontière syrienne. Le président russe, Vladimir Poutine a qualifié l'acte de "coup de poignard dans le dos", quand Erdogan a évoqué le droit de la Turquie de "protéger ses frontières". Pour Ankara l'avion militaire russe a violé son espace aérien, alors que Vladimir Poutine a souligné que "notre avions, nos pilotes ne menaçaient nullement la Turquie". 

"Il faut éviter toute escalade qui serait dommageable" entre la Russie et la Turquie, a affirmé François Hollande ce mardi lors d'une conférence de presse commune avec son homologue américain à Washington. 

La nécessité c'est de "lutter contre Daesh"

"Ce que nous avons à faire les uns et les autres, c'est lutter contre Daesh" a martelé le chef de l'Etat après s'être entretenu avec Barack Obama. François Hollande a évoqué cette nécessité de "lutter contre Daesh" alors que la France essaie de convaincre la Russie et les Etats-Unis d'intensifier ensemble leur lutte contre les jihadistes, après les attentats de Paris

La Turquie a le "droit de défendre" son espace aérien

Même discours pour Barack Obama qui veut lui aussi "éviter que la situation ne dégénère" entre la Russie et la Turquie, tout en affirmant qu'il "y a quand même un problème permanent avec les opérations russes dans la mesure où celle-ci opère très proche de la frontière turque". La Turquie a le "droit de défendre" son espace aérien, a-t-il ajouté. 

M.L.