BFMTV

Arrivée à New York, Greta Thunberg déplore que Donald Trump refuse d'"écouter la science"

La jeune femme a accosté à Manhattan vers 16 heures locales ce mercredi, accueillie par des cris de joie et des applaudissements des plus de 200 personnes qui l'attendaient, parfois depuis plusieurs heures, sur un quai à la pointe sud de Manhattan.

À son arrivée à New York le 28 août, après 15 jours de traversée de l'Atlantique sur un voilier zéro émission carbone, Greta Thunberg s'en est pris directement au président américain, déplorant qu'il "refuse d'écouter la science". 

"Mon message pour (Donald Trump) est 'écoutez la science'+ mais clairement, il ne le fait pas. Comme je dis à chaque fois qu'on me pose cette question, si personne n'a pu le convaincre de l'urgence de la crise climatique, pourquoi pourrais-je y arriver?", a déclaré la Suédoise de 16 ans, peu après avoir débarqué de son voilier après 15 jours de traversée de l'Atlantique.

Soulignant avoir entendu parler des incendies qui ravagent l'Amazonie, vitale pour la planète, pendant sa traversée, elle a estimé que c'était "désastreux" et que c'était un "signe clair qu'il faut arrêter de détruire la nature". 

Pour se rendre à New York, où elle devrait participer au sommet de l'ONU le 23 septembre, Greta Thunberg avait refusé de prendre l'avion à cause des émissions de carbone que ce moyen de transport génère. Avant ce rendez-vous, celle qui a pris une année sabbatique doit faire une série de rencontres.

Jeanne Bulant avec AFP