BFMTV

Un satellite équatorien détruit après une collision

Présentation oficielle du satellite Pegaso avant son lancement

Présentation oficielle du satellite Pegaso avant son lancement - -

L'unique satellite Equatorien, mis en orbite le 25 avril dernier, ne fonctionne plus après avoir heurté les débris d'une ancienne fusée russe datant de 1985.

Le satellite équatorien NEE-01 Pegaso n'a pas survécu à la collision avec le réservoir de carburant d'une fusée soviétique lancé dans l'espace en 1985. L'impact a eu lieu à 1.500 km au-dessus de l'océan indien et a mis fin au fonctionnement du satellite après une trentaine de jours d'activité dans l'orbite terrestre. L'engin embarquait une caméra et servait à prendre des photos.

Le satellite équatorien avait coûté près de 80.000 dollars et l’État avait subventionné les essais à hauteur de 700.000 dollars. La presse locale avait largement relayé l'information car il s'agissait du premier dispositif de ce type envoyé dans l'espace par l’Équateur.

20.000 objets gravitent en orbite autour de la Terre

Au-delà de la destruction de l'appareil équatorien, les débris spatiaux constituent un obstacle de plus en plus difficile à maitriser. Depuis 1957, plus de 7.000 satellites ont été lancés. Aujourd'hui Près de 20.000 objets gravitent en orbite autour de la Terre. La plupart ont cessé de fonctionner. Ces déchets spatiaux représentent une double menace, d'abord certains de ces détritus tomberont un jour ou l'autre sur la Terre. L'autre risque inquiète les agences spatiales pour les futurs lancements de fusées ou satellites. Certaines zones orbitales (entre 700 et 1.300 km d'altitude) ne pourraient bientôt plus être exploitées à cause de la présence trop importante de débris.