BFMTV

En Colombie, les morts ont droit à une nouvelle famille

La Colombie est déchirée par un conflit armé depuis près de 60 ans.

La Colombie est déchirée par un conflit armé depuis près de 60 ans. - -

SUR LES INTERNETS - Les habitants d’une ville de Colombie, Puerto Berrio, ont décidé de recueillir les morts que leur apporte le fleuve Magdalena. Le magazine "Néon" nous raconte cette habitude, résultat du conflit armé qui sévit dans la région depuis des années.

Habitué du décalé, le magazine Néon ne déroge pas à sa règle avec cette histoire, un brin morbide. A Puerto Berrio, une petite ville du Nord de la Colombie, les habitants ont pris l’habitude de recueillir les victimes du conflit armé retrouvés dans le fleuve Madgalena.

Les adoptés sont des inconnus: des "NN", ou "ningún nombre" ("pas de nom" en français), précise Néon. Ils sont recueillis alors qu’ils dérivent le long du fleuve qui borde la ville.

Ces anonymes sont enterrés, comme tout un chacun, dans le cimetière de la ville. Leurs "parents d’adoption" viennent régulièrement entretenir leur tombe et se recueillir. Comme ils le feraient pour un membre de la famille.

Victimes anonymes d'un conflit armé oublié

La beauté du geste des habitants de Puerto Berrio met en avant une autre réalité: celle d'un conflit armé qui ravage la région depuis près de 30 ans.

Les guérilleros communistes et les paramilitaires d’extrême-droite se s'affrontent sans relâche. Les populations alentours se retrouvent souvent pris entre deux feux.

Jetés dans le fleuve, les corps des victimes dérivent jusqu’à Puerto Berrio où, malgré leur anonymat, ils trouvent une dernière demeure, et une nouvelle famille.

Sources: Néonmag.fr

Alizée Golfier