BFMTV

Mondial 2014: une organisation criminelle menace d'un "Mondial de la terreur"

Le stade Maracana, à Rio de Janeiro, amené à être un haut-lieu de la Coupe du monde 2014.

Le stade Maracana, à Rio de Janeiro, amené à être un haut-lieu de la Coupe du monde 2014. - -

La première organisation criminelle du Brésil a appelé à un "Mondial de la terreur" dans le cas où ses chefs, incarcérés, étaient transférés dans d'autres établissements pénitentiaires et mis à l'isolement.

Le Mondial sous la menace de représailles. La plus grande organisation criminelle du Brésil a menacé de semer la terreur pendant la Coupe du monde 2014 de football et les élection présidentielles et législatives d'octobre 2014, a indiqué mardi le quotidien brésilien O Estado de Sao Paulo.

Le Premier commando de la capitale (PCC), originaire de l'Etat de Sao Paulo, a promis ni plus ni moins qu'une "Coupe du monde de la terreur" dans le cas où ses chefs, incarcérés dans des prisons de Sao Paulo, étaient transférés et isolés dans d'autres établissements pénitentiaires.

A la suite de ces menaces, le commandant général de la police de Sao Paulo, le colonel Benedito Meira, a indiqué avoir "donné des instructions à [ses] hommes pour qu'ils augmentent leur vigilance".

Offensive du parquet de Sao Paulo

Le parquet de Sao Paulo a récemment requis l'arrestation de 175 membres de cette organisation, et le transfèrement dans d'autres prisons de 32 détenus, dont les chefs du PCC. Ceux-ci sont actuellement détenus dans le pénitencier de Presidente Venceslau, dans l'Etat de Sao Paulo - le berceau de cette organisation.

Selon un rapport du parquet diffusé la semaine dernière, cette organisation criminelle créée il y a 20 ans par des trafiquants de drogue incarcérés brasse actuellement 60 millions de dollars chaque année et s'étend jusqu'au Paraguay et en Bolivie. Elle compte 6.000 membres à l'intérieur des prisons de Sao Paulo et 1.600 en liberté.

M. T. avec AFP