BFMTV
Amérique Latine

Argentine : deux morts et deux blessés graves dans des pillages

Des pilleurs d'un supermarché à Bariloche, Argentine, le 20 décembre.

Des pilleurs d'un supermarché à Bariloche, Argentine, le 20 décembre. - -

Des scènes de pillages de supermarché ont éclaté jeudi et se poursuivaient vendredi, dans la province de Buenos Aires.

L'Argentine est en proie à une flambée de violences depuis deux jours. Le pays fait face à des scènes de pillages dans différentes provinces. Ainsi deux personnes sont mortes et deux ont été grièvement blessées dans des pillages de supermarchés à Rosario (centre-est), a annoncé vendredi le secrétaire à la Sécurité de la troisième ville d'Argentine, Matias Drivet.

"Deux personnes sont décédées et deux ont été grièvement blessées dans les pillages", a déclaré Matias Drivet lors d'une conférence de presse retransmise par les télévisions.

"L'une des victimes a été tuée par balles et l'autre à l'arme blanche", a précisé ce responsable de la ville de Rosario, ajoutant que les supermarchés attaqués appartenaient pour la plupart à la communauté chinoise.

Pillages de supermarchés

Des pillages de supermarchés ont éclaté jeudi à Bariloche (ouest), Resistencia (nord-est), Rosario (centre-est), ainsi qu'à Campana et Zarate, toutes deux dans la province de Buenos Aires.

Ils se poursuivaient vendredi matin à Zarate, selon les autorités de cette ville.

Le gouvernement a décidé l'envoi de quelque 400 gendarmes à Bariloche, où un magasin Chango Mas (Walmart) avait notamment été visé en banlieue de cette ville de 50.000 habitants, située près de la frontière avec le Chili, dans la banlieue de laquelle un magasin Chango Mas (Wal-Mart) a notamment été visé.

Des émeutes parties des réseaux sociaux ?

Selon le journal La Nacion, des rumeurs se sont répandues depuis une semaine sur les réseaux sociaux : des activistes auraient lancé des appels aux pillages des supermarchés et commerces alimentaires.

Toujours selon La Nacion, le bilan s'élèverait à deux morts et trois blessés dont deux graves, et 137 personnes auraient été interpellées.