BFMTV

Yémen: 142 morts dans des attentats contre des mosquées chiites

Un homme constate les dégâts dans la mosquée sud de Sanaa après le triple attentat-suicide, le 20 mars 2015

Un homme constate les dégâts dans la mosquée sud de Sanaa après le triple attentat-suicide, le 20 mars 2015 - MOHAMMED HUWAIS - AFP

La capitale du Yémen a été victime d'un attentat ciblant trois mosquées chiites, ce vendredi. L'organisation terroriste Daesh a revendiqué les attentats

L'Etat islamique a revendiqué la responsabilité dans les trois attentats suicide visant des mosquées chiites de Sanaa, la capitale du Yémen.

Le bilan, qui s'alourdit au fil des heures, est actuellement de 142 morts et 121 blessés. 

Une bombe a explosé dans un premier temps dans la mosquée Badr, dans le sud de Sanaa, puis une autre à l'entrée de cet édifice au moment où les fidèles prenaient la fuite. Le troisième attentat suicide a visé la mosquée Al-Hashahush, dans le nord de la capitale.

Revendication de l'Etat islamique

Dans un communiqué, L'Etat islamique a revendiqué ces attaques, et assure que ces dernières ne sont que "la partie émergée de l'iceberg" et que d'autres suivront contre les Houthis. Le groupe jihadiste évoque l'implication de cinq kamikazes: quatre d'entre eux se sont fait exploser dans les deux mosquées de Sanaa et le cinquième à Saada.

Il s'agit des premières attaques revendiquées par l'EI au Yémen, où le groupe jihadiste le mieux implanté est Al-Qaïda, qui mène de fréquentes attaques contre les Houthis et les forces de sécurité.

Cette revendication intervient deux jours après un autre attentat revendiqué par l'EI, qui a fait 21 morts au musée du Bardo à Tunis, dont 20 étrangers.

S.V. avec AFP