BFMTV

RDC: transfert à Kinshasa d'un chef rebelle rwandais arrêté dans l'est

BFMTV
Le gouvernement congolais a annoncé ce vendredi le transfert à Kinshasa du chef adjoint des rebelles hutu rwandais des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR) arrêté il y quelques jours dans l'est de la République démocratique du Congo.

"Léopold Mujyambere, chef adjoint des FDLR a été transféré jeudi à Kinshasa, après son arrestation il y a trois ou quatre jours" à Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu (est), a déclaré le ministre des Médias Lambert Mende, qui n'a pas donné le contexte de cette arrestation.

En mars, un autre chef FDLR, Ladislas Ntaganzwa, arrêté dans la province du Nord-Kivu en décembre, a été remis par les autorités congolaises au Comité de suivi des tribunaux pénaux internationaux de l'ONU avant son transfert au Rwanda. Les FDLR, des rebelles hutus rwandais dont un certain nombre de chefs et d'anciens combattants, sont présents dans l'est de la RDC et recherchés par la justice internationale pour leur rôle présumé dans le génocide des Tutsi en 1994 au Rwanda. 

Opposés au président rwandais Paul Kagame, dont la prise du pouvoir à Kigali en juillet 1994 mit fin au génocide, les FDLR sont accusés de commettre régulièrement de nombreuses violations des droits de l'homme en RDC, où ils ont pris racine au fil des ans.

A.M avec AFP