BFMTV

Méditerranée: 217 naufragés sauvés par un patrouilleur français

Le Commandant Birot lors d'une opération dans le Golfe de Guinée le 20 février 2014.

Le Commandant Birot lors d'une opération dans le Golfe de Guinée le 20 février 2014. - Cris Stein - AFP

La préfecture maritime a indiqué, ce samedi en fin de journée, que le "Commandant Birot" avait réalisé un sauvetage près des côtes libyennes.

Le "Commandant Birot" naviguait près des côtes libyennes sur la Méditerranée quand il a porté assistance à trois embarcations signalées en détresse en haute mer. Le patrouilleur de la marine nationale avait été envoyé dans cette zone pour renforcer le dispositif de surveillance Triton mis en place par l'Union européenne. Il a pu sauver 217 personnes.

Les naufragés, tous des hommes, étaient à bord de trois embarcations. Deux passeurs présumés ont été interceptés, a indiqué la préfecture maritime de la Méditerranée, précisant que les naufragés et les passeurs "seront remis aux autorités italiennes".

Pris en charge par des infirmiers militaires

Le patrouilleur "a porté secours à plusieurs dizaines de naufragés en détresse et intercepté deux présumés passeurs (...) 217 hommes ont été recueillis par l'équipage de la Marine; deux ont été pris en charge par le médecin et les infirmiers militaires français à bord", a précisé la préfecture maritime basée à Toulon dans le Var.

Le ministère de la Défense avait annoncé mardi l'envoi du "Commandant Birot" pour renforcer le dispositif mis en place afin de faire face à l'afflux de bateaux de migrants.

Le ministère avait rappelé que "face à la tragédie de la situation humanitaire en Méditerranée", où des centaines de migrants ont péri depuis le début de l'année dans le naufrage de leurs embarcations, "le Conseil européen a décidé le 23 avril de renforcer la présence de l'Union européenne en mer, afin d'éviter toute nouvelle perte de vies humaines". Le navire avait embarqué du matériel médical et sanitaire.

Triton prolongé jusque fin 2015

L'opération Triton, coordonnée par Frontex, l'agence européenne pour la surveillance des frontières, a été lancée en novembre 2014 pour aider l'Italie à contrôler ses frontières maritimes et récupérer les migrants sur des embarcations en perdition.

La Commission européenne a annoncé le 23 la décision de prolonger Triton jusqu'à la fin 2015, en lui allouant un budget de 18 millions d'euros.

E. M. avec AFP