BFMTV

Le Burundi refuse le déploiement de 228 policiers de l'ONU sur son sol

Des soldats burundais durant une patrouille, le 28 juin 2015, à Bujumbura. (Photo d'illustration)

Des soldats burundais durant une patrouille, le 28 juin 2015, à Bujumbura. (Photo d'illustration) - MARCO LONGARI - AFP

Le gouvernement burundais a annoncé rejeter mercredi le déploiement des 228 policiers des Nations unies censés intervenir sur le territoire à l'initiative de la France.

Le gouvernement burundais a annoncé mercredi 3 août "rejeter" le déploiement de 228 policiers de l'ONU sur son sol, une résolution adoptée vendredi 29 juillet à l'initiative de la France. Selon son porte-parole:

"Le gouvernement du Burundi rejette toute disposition de la résolution en rapport avec l'envoi d'une force quelconque sur son territoire, en violation des règles élémentaires régissant la famille des Nations unies et surtout violant la souveraineté de son territoire".

Le Burundi est plongé dans une profonde crise politique depuis la candidature fin avril 2015 du président Nkurunziza à un troisième mandat. Plus de 400 personnes ont été tuées depuis le début de la crise, qui a poussé plus de 240 000 Burundais à l'exil et des milliers d'autres ont été arrêtés. Les forces de l'ordre sont accusées d'exécutions extrajudiciaires.
la rédaction avec AFP