BFMTV

Violences au Caire : un manifestant tué

BFMTV
Des manifestations ont eu lieu jusque tard hier soir dans le Sinaï, nécessitant l'intervention de l'armée. Au Caire, un manifestant a été tué hier dans les affrontements avec les forces de l'ordre, 53 policiers blessés.

Dans le désert aussi, le mécontentement domine. Des Bédouins égyptiens ont manifesté hier dans le Sinaï pour dénoncer le film islamophobe réalisé aux Etats-Unis.
Dans la soirée, ils ont même attaqué un camp de l’Organisation des Nations Unis. Les Bédouins ont incendié la tour d’observation et un véhicule. Avant d’affronter les forces de sécurité.
La situation n’a été contrôlée que tard dans la soirée. Des militaires ont été envoyés en renfort.

Echanges de pierres et de grenades lacrymogènes

Au Caire, même scènes de violences. Des feux ont été allumés dans les rues. Des échanges de pierres et de grenades lacrymogènes ont eu lieu. Les manifestants ont continué de s’opposer aux forces de l’ordre, qui tentaient de ramener le calme.
Place Tahrir, les manifestations étaient plus pacifiques. Le rassemblement étant symbolique. Hier, les Frères Musulmans ont retiré leur appel à protester, en raison des violences de ces derniers jours.

"Nous sommes ici pour soutenir notre prophète"

"Nous sommes ici pour soutenir notre prophète. Nous voulons que ce film arrête d’être diffusé et nous appelons au boycott des Américains et de ceux qui ont insulté le prophète" témoigne une manifestante. Les manifestations contre l’ambassade américaine ont débuté mardi. Hier, les forces de l’ordre ont dû ériger un mur avec des blocs de ciment dans l’une des rues menant au bâtiment officiel, cible des manifestants.

Mélissa Collado