BFMTV

Egypte: 37 morts en 24 heures, un bilan très lourd

Des manifestants réclamant le départ de Morsi, il y a quelques jours.

Des manifestants réclamant le départ de Morsi, il y a quelques jours. - -

Trente-sept personnes ont péri ces dernières vingt-quatre heures, et plus d'un millier ont été blessés, notamment lors de manifestations pro-Morsi très violentes.

Trente-sept personnes ont péri ces dernières 24 heures en Egypte, dans des affrontements entre partisans et opposants à l'ex-président Mohamed Morsi, renversé par l'armée, et des attaques de policiers par des hommes armés dans le Nord-Sinaï.

"Trente-six personnes ont péri et 1.079 autres ont été blessées", a indiqué samedi le ministère de la Santé. Un prêtre copte a par ailleurs été tué par des hommes non-identifiés dans le Sinaï.

Galvanisés par leur Guide suprême Mohamed Badie, apparu à un rassemblement alors que les services de sécurité avaient annoncé son arrestation, les partisans de l'ex-chef d'Etat islamiste Mohamed Morsi ont multiplié les manifestations vendredi. Les Frères musulmans, dont l'influent numéro 2, Khairat al-Chater, a été arrêté dans la nuit, entendent rester "dans les rues par millions jusqu'à ce que" le président déchu retrouve son poste, a prévenu Mohamed Badie.

Le Sinaï, une région très instable

Dans la soirée, certains de ces partisans armés ont attaqué le siège du gouvernorat du Nord-Sinaï à El-Arich, dans le nord-est de l'Egypte, avant d'y hisser le drapeau des jihadistes.

Samedi, toujours dans la péninsule en proie à une forte instabilité, un prêtre copte, une communauté chrétienne qui représente 6 à 10% des Egyptiens, a été tué par des hommes armés non identifiés, selon des sources de sécurité. Les assaillants ont sorti le prêtre de sa voiture avant de l'abattre d'une rafale d'arme automatique et de prendre la fuite.

La région du Sinaï est en proie à une instabilité croissante depuis la chute début 2011 du président Hosni Moubarak. Majoritairement peuplée de Bédouins depuis longtemps en conflit avec le pouvoir central, elle abrite également des islamistes radicaux qui s'en servent comme base pour lancer des attaques contre Israël.

Les USA couperont-ils leurs aides?

Vendredi, le sénateur républicain John McCain a appelé à la suspension de l'aide militaire américaine à l'Egypte, tranchant ainsi avec la position officielle de Washington. Le montant de l'aide militaire annuelle donnée par les Etats-Unis à l'armée égyptienne se monte à 1,3 milliard de dollars.

"J'ai longuement réfléchi, mais j'estime que nous devons suspendre l'aide à l'armée égyptienne car l'armée égyptienne a annulé le vote des Egyptiens. Nous ne pouvons pas répéter les erreurs que nous avons faites dans le passé en soutenant la destitution de gouvernements librement élus", a avancé l'ancien candidat à la présidentielle de 2008 lors d'une conférence de presse.

"L'aide doit être suspendue, l'armée égyptienne doit présenter un calendrier pour des élections et une nouvelle Constitution, et ensuite nous devrons réévaluer s'il faut continuer l'aide ou non". Sa prise de position se distingue de la position adoptée par de nombreux autres responsables du Congrès et par le président Barack Obama.

A. G. avec AFP