BFMTV

Tibéhirine : l’enquête se réoriente vers une bavure de l’armée algérienne

-

- - -

Le juge français Marc Trévidic, en charge du dossier des moines de Tibéhirine, veut se rendre sur les lieux pour exhumer et autopsier les crânes des sept moines tués en 1996.

Il souhaite aussi entendre une vingtaine de témoins. Le Groupe islamique armé (GIA) avait revendiqué l’enlèvement et l’assassinat des moines. Mais après avoir suivi la piste islamiste en 2009, l’enquête se réoriente vers une bavure de l’armée algérienne.