BFMTV

Pistorius libéré sous caution

Oscar Pistorius, au dernier jour de l'audience à Pretoria, le 22 février..

Oscar Pistorius, au dernier jour de l'audience à Pretoria, le 22 février.. - -

Le champion handisport sud-africain Oscar Pistorius, inculpé pour le meurtre de sa petite amie au matin de la Saint-Valentin, a été libéré sous caution vendredi.

Pistorius, libéré sous caution. Le juge Desmond Nair a tranché. Le champion handisport sud-africain Oscar Pistorius, inculpé pour le meurtre de sa petite amie au matin de la Saint-Valentin, est libre, jusqu'à son procès. La caution a été fixée à un million de rands, soit environ 85.500 euros. L'athlète doit notamment se présenter au tribunal le 4 juin à 8h30, confier tous ses passeports, être joignable jour et nuit.

Oscar Pistorius a fondu en larmes vendredi, devant le tribunal de Pretoria, quand le juge Desmond Nair a commencé a lire sa décision, obligeant le magistrat à s'interrompre pour lui demander si cela allait.

Des "invraisemblances"

Au terme de quatre jours d'audience, le magistrat est longuement revenu sur la version de Pistorius, estimant qu'elle contenait des "invraisemblances". Il a également évoqué les promesses de l'athlète de ne pas tenter de fuir le pays, de ne pas interférer dans l'enquête, ni d'entrer en contact avec les témoins. Il a ensuite énuméré les preuves réunies par l'enquêteur Hilton Botha, critiquant au passage le travail de l'enquêteur.

L'avocat d'Oscar Pistorius a reconnu vendredi matin que son client risquait d'être condamné pour homicide volontaire, même s'il a plaidé jusqu'à présent la thèse de l'accident.

"Il risque d'être condamné pour homicide volontaire"

"Parce qu'il a agi au-delà de ce qu'une personne raisonnable aurait fait, il risque d'être condamné pour homicide volontaire", a déclaré l'avocat Barry Roux devant le tribunal d'instance de Pretoria, où il a plaidé la libération sous caution de l'athlète.

Oscar Pistorius, 26 ans, détenu dans un Commissariat de police, affirme qu'il a tué son amie Reeva Steenkamp par erreur, pris de panique alors qu'il l'a prise pour un cambrioleur caché dans les toilettes.

Le juge a retenu la préméditation. Le procès pourrait avoir lieu dans plusieurs mois seulement.

Magali Rangin avec AFP