BFMTV

Afrique du Sud: Nelson Mandela est dans "un état grave"

Nelson Mandela, 94 ans, reste une icône mondialement connu.

Nelson Mandela, 94 ans, reste une icône mondialement connu. - -

L'ex-président sud-africain est de nouveau à l'hôpital à cause d'une infection pulmonaire. Un "état grave" selon la présidence, qui inquiète son peuple, qui ne cesse de prier pour lui.

L'ex-président sud-africain Nelson Mandela passait dimanche soir une troisième nuit à l'hôpital où il a été admis dans un état "préoccupant", laissant l'Afrique du Sud en prières, partagée entre inquiétude, résignation et le souhait que sa fin de vie reste digne.

Lundi matin, la présidence a confirmé qu'il était hospitalisé à Pretoria à cause d'une "infection pulmonaire récidivante", et qu'il se trouvait dans un état "inchangé". Or, le précédent bulletin d'information, 48 heures auparavant, mentionnait un "état grave".

Selon des journalistes, Nelson Mandela aurait reçu deux fois de la visite de sa famille à l'hôpital de Pretoria. Le héros de la lutte anti-apartheid aura 95 ans le 18 juillet. En deux ans et demi, c'est sa quatrième hospitalisation pour un problème pulmonaire, sans compter une visite à l'hôpital pour des examens.

"Il est temps de le laisser partir"

Si officiellement, l'heure est toujours aux voeux de prompts rétablissements, les voix se font inhabituellement fortes cette fois pour dire que même les héros ont le droit de mourir un jour. "Il est temps de le laisser partir", titrait en une le grand journal Sunday Times au-dessus d'une photo d'archives d'un Mandela souriant et saluant de la main, comme pour un au revoir.

Sur Twitter, les appels à laisser Mandela finir sa vie paisiblement s'accumulaient. "Faut-il prier pour que Tata Madiba aille bien ou pour que Dieu le délivre de ses souffrances? Je crois qu'il est temps que nous le laissions partir", écrit @_Porchez. "Il est temps pour nous de le laisser s'en aller calmement, paisiblement, avec élégance. Il mérite de partir dans la dignité", ajoute @Merryl4d.

Nelson Mandela, bien que totalement retiré de la vie publique depuis des années, reste le symbole d'une Afrique du Sud unie par delà ses divisions raciales encore obsédantes. Il incarne le miracle d'un pays passé du régime ségrégationniste à la démocratie en 1994. Cette transition réussie lui a valu le prix Nobel de la paix en 1993, partagé avec le dernier président de l'apartheid, Frederik De Klerk.


A LIRE AUSSI:

>> Mandela, la vidéo qui émeut l'Afrique du Sud

>> La prison de Nelson Mandela devient un jeu en ligne

>> Le président sud-africain appelle à "prier pour Mandela"