BFMTV

200.000 nouveaux cas de Covid-19 recensés en 24 heures en Inde, un record

Un piéton portant un masque de protection passe devant une fresque murale représentant diverses professions mobilisées contre la pandémie de Covid-19, à Bombay (Inde) le 21 mars 2021

Un piéton portant un masque de protection passe devant une fresque murale représentant diverses professions mobilisées contre la pandémie de Covid-19, à Bombay (Inde) le 21 mars 2021 - Indranil MUKHERJEE © 2019 AFP

L'Inde est devenu le deuxième pays le plus touché au monde en terme de contaminations, dépassant le Brésil.

L'Inde a enregistré un record de 200.000 nouveaux cas de Covid-19 au cours des dernières 24 heures, selon des données officielles publiées jeudi, alors qu'une deuxième vague de contaminations massive prend encore de l'ampleur dans le pays de 1,3 milliard d'habitants.

Le nombre de contaminations quotidiennes a plus que doublé depuis début avril. L'Inde, qui a enregistré au total plus de 14,1 millions de cas, a déploré aussi 1038 décès en 24 heures, soit près de 175.000 morts au total, selon les données du ministère de la Santé.

Le vaste pays d'Asie est devenu lundi le deuxième pays le plus touché par le Covid-19 en termes de nouvelles contaminations par jour, dépassant le Brésil.

Un nouveau variant préoccupant

Les experts incriminent les fêtes religieuses, les meetings politiques et tous les lieux publics bondés. Mercredi, le gouvernement a ajourné les examens scolaires prévus en mai-juin pour les 15-18 ans.

Le pays doit également faire face à l'émergence d'un nouveau variant, le B.1.617, plus contagieux, notamment chez les enfants. Deux mutations, dont une moins sensible aux anticorps (E484Q) et une plus transmissible (L452R) ont été détectées dans ce variant. "De telles mutations confèrent un échappement immunitaire et une ineffectivité accrue", expliquait alors fin mars le ministère indien de la Santé.

Cette nouvelle flambée en Inde, avec deux millions de nouvelles contaminations ce mois-ci, a conduit de nombreux États et territoires gravement touchés à imposer des restrictions voire des confinements partiels.

L'État le plus riche du pays, le Maharashtra, principal foyer de contaminations, a imposé la semaine dernière un confinement les weekends et un couvre-feu nocturne.

Mais cet Etat, qui abrite la capitale économique Bombay, a prévenu qu'un confinement total - mesure drastique que les autorités cherchent à tout prix à éviter pour protéger l'économie déjà dévastée - pourrait être instauré dans les prochains jours si les contaminations continuent d'augmenter.

F.R. avec AFP