BFMTV

Pollution: la situation s'améliore dimanche en Ile-de-France

La situation dans l'épisode de pollution aux particules s'est améliorée aujourd'hui en Ile-de-France, et sera encore meilleure dimanche selon Airparif.

La situation dans l'épisode de pollution aux particules s'est améliorée aujourd'hui en Ile-de-France, et sera encore meilleure dimanche selon Airparif. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

La situation devrait s'améliorer dimanche en Ile-de-France pour la pollution, a annoncé samedi Airparif. Le seuil d'information ne devrait pas être dépassé.

Paris reprend son souffle. La situation devrait s'améliorer dimanche en Ile-de-France pour la pollution, a annoncé samedi l'association Airparif, selon laquelle le seuil d'information ne devrait pas être dépassé. 

"La situation s'est améliorée aujourd'hui (samedi, ndlr), grâce au vent qui dilue et transporte la pollution ailleurs", a expliqué à des journalistes Anne Kauffmann, directrice adjointe d'Airparif, association qui surveille la qualité de l'air en Ile-de-France.

"Demain, la situation sera encore meilleure: on ne prévoit pas de dépassement du seuil d'information", a ajouté Mme Kauffmann, en marge de la visite du ministre de l'Ecologie Philippe Martin dans les locaux d'Airparif. "Puis la situation pourrait se dégrader à nouveau, même si ça sera probablement moins intense que jeudi et vendredi".

Une baisse mais pas une fin

Le seuil d'alerte aux PM10 - poussières émises par les véhicules (diesel), chauffage (fioul et bois) et l'industrie - démarre à 80 microgrammes. Le seuil d'information est lui déclenché à partir de 50 microgrammes de particules par m3.

"C'est un épisode (de pollution, ndlr) particulièrement long, et la baisse de dimanche n'est pas la fin de cet épisode", a ajouté la directrice adjointe d'Airparif. Or "c'est la durée d'exposition qui joue principalement sur la santé", a renchéri le président de l'association Jean-Félix Bernard.

Vendredi, le niveau de pollution a été "très très élevé", a expliqué Anne Kauffmann. Des pics horaires ont été observés à 180 microgrammes de particules par m3. La moyenne journalière était vendredi entre 110 et 120 microgrammes.

C.P. avec AFP