BFMTV

Paris: des métaux lourds "néfastes pour la santé" dans la terre du parc floral

Le parc floral de Paris - image d'illustration

Le parc floral de Paris - image d'illustration - Chris Waits-Creative Commons

Des analyses ont permis de mettre en évidence des taux élevés en plomb, cuivre et mercure dans la terre située à proximité d'une aire de jeux pour enfants.

La terre d'une zone du parc floral, à Paris, présente des taux inquiétants de métaux lourds, notamment de plomb, cuivre et mercure, selon plusieurs analyses menées par la Ville de Paris, révèle Franceinfo, contacté par un jardinier. 

"Des analyses de sol pour des travaux d'aménagement récents ont mis en évidence des taux très importants de plomb, zinc et mercure dans le sol autour de l'aire de jeux qui accueille des milliers d'enfants par an", a-t-il expliqué au site, inquiet.

En 2018, la mairie de Paris, qui gère cet espace vert situé dans le 12e arrondissement, a effectué des analyses des sols dans le cadre d'un projet d'aménagement d'une partie du site en "forêt jardin". Quatre échantillons ont été prélevés sur une parcelle, située en face du jardin insolite, un secteur particulièrement appréciée des familles par sa proximité avec une aire de jeux et un parcours d'accrobranche. 

Des taux élevés en cuivre, plomb et mercure

Selon Franceinfo, les analyses ont permis de détecter des taux élevés en cuivre, plomb et mercure, dépassant les valeurs limites réglementaires imposées par l'arrêté du 8 janvier 1998. Elles ont aussi permis de détecter des taux élevés de cadmium et de zinc. 

"Depuis des années, le personnel du parc mange les légumes des potagers", notamment lors de la pause déjeuner, raconte le jardinier. Il s'inquiète notamment de la présence de l'un de ces potagers en face de la zone polluée. "Depuis qu'on a appris que le sol n'était pas terrible, on a changé nos techniques. On évite de planter en pleine terre". 

Des perturbateurs endocriniens

"Ces taux sont, en absolu, néfastes pour la santé", affirme Jean Lefèvre, médecin et porte-parole de l'Association santé environnement France (Asef), interrogé par Franceinfo. Une exposition chronique au plomb est "cancérigène" et peut être nocif pour le système nerveux, le sang et les reins. Le cadmium est lui aussi cancérigène et comporte des risques de "toxicité rénale et osseuse". Enfin, le mercure est dangereux pour les reins et le système nerveux. Ces trois métaux sont également des "perturbateurs endocriniens", ajoute le médecin.

Par ailleurs, les enfants sont particulièrement sensibles à la présence de ces métaux lourds. Ils sont aussi les plus exposés par la pollution des sols puisqu'ils sont amenés à ingérer de la terre jouant au sol ou portant des jouets à la bouche.

Le sol recouvert d'un tissu

La mairie a décidé d'abandonner son projet de permaculture sur le site concerné. "Le sol en place a été remodelé et recouvert d’un géotextile pour isoler les éléments de pollution", précise-t-elle à Franceinfo. De la terre propre a par ailleurs été déposée "sur une épaisseur de 60 cm".

Le jardinier dit néanmoins craindre que cette pollution soit plus étendue: "qui nous dit que 50 mètres plus loin, la terre est propre ? D’après moi, il n’y a pas eu d’analyse sur toutes les parcelles du jardin."

Cyrielle Cabot