BFMTV

Objectif 2022 pour la baignade dans la Marne

Les efforts s'accentuent pour rendre la baignade possible dans la Marne avec une multiplication des contrôles et des analyses. L'objectif est de pouvoir autoriser cette baignade en eau vive d'ici 2022.

La Marne est l'objet de toutes les attentions. Deux fois par semaine, le syndicat mixte Marne Vive qui se mobilise pour l'amélioration de la qualité de l'eau effectue des prélèvements bactériologique afin de parvenir à terme à l'autorisation de la baignade dans la rivière.

L'organisme qui regroupe une dizaine de communes et agglomérations traversées par la Marne en Ile-de-France mène jusqu'à mi-septembre une série de contrôles. Ces prélèvements sont ensuite analysés en laboratoire pour assurer un suivi de la qualité de l'eau et notamment déceler l'éventuelle présence de bactéries d'origine fécales qui pourraient empêcher la baignade.

Les prélèvements doivent aussi permettre de localiser les futurs sites qui pourraient accueillir la baignade et de mettre en place des travaux d'assainissement.

La baignade interdite dans la Marne depuis les années 70

L'interdiction de la baignade remonte aux années 70 en raison de la pollution de la rivière bordée de nombreuses industries. Mais depuis plusieurs années, les efforts se sont concentrés pour diminuer la pollution, réorienter les eaux usées et améliorer la qualité de l'eau.

"Il faut voir que dans les années 90, quand le syndicat a été créé, la pollution de la Marne était beaucoup plus prégnante qu'aujourd'hui", explique Aurélie Janne, ingénieur environnement Marne Vive.

La perspective d'une baignade à nouveau autorisée paraît désormais accessible avec un objectif fixé à 2022.

"Il fallait qu'on arrive à trouver un objectif ambitieux et exigeant en termes de qualité d'eau, qui puisse parler à l'ensemble des habitants, qui soit concret. On s'est donné cet objectif là en se disant, si on atteint la baignade, ça veut dire qu'on aura réussi à améliorer l'environnement en général et l'écologie de la rivière en global", poursuit Aurélie Janne.

La reconquête des rivières en Ile-de-France

Désormais plusieurs jours par an, les teneurs en bactéries sont sous les normes définissant la qualité d'une eau de baignade. Les efforts observés dans la Marne s'inscrivent dans mouvement de reconquête des rivières en Ile-de-France.

A Paris, la municipalité compte aussi parvenir à mettre en place une baignade en eau vive dans la Seine d'ici 2024, date des Jeux Olympiques que la capitale souhaite organiser. Un premier pas a été franchi cet été avec l'installation de piscines naturelles sur le bassin de la Villette.

Carole Blanchard avec Alexandre Chauveau