BFMTV

La bonne conduite pour la voiture de demain

-

- - -

En janvier 2019, l’Union européenne a voté en faveur d’une réduction conséquente des émissions de CO2. Une décision forte, qui a un impact non seulement pour les constructeurs, mais également pour les automobilistes.

Dans un futur proche, il est ainsi prévu que le parc automobile sera constitué de 25% de véhicules électriques hybrides, 25% d’électriques à batterie, 25% à hydrogène et enfin 25% de voitures à moteur thermique, celles qui sont encore majoritaires actuellement, fonctionnant à diesel ou à essence. C’est donc une mutation drastique qui se prépare dans le secteur automobile. La voiture de demain sera électrique, et connectée.

Et parmi toutes les innovations en cours de développement, une qui fait rêver : l’autonomie. À l’aide de caméras, lasers et capteurs, les véhicules du futur proche pourraient être en mesure de se substituer aux conducteurs et transformer les trajets en voiture en films de science-fiction. Même le géant Google est en train de travailler sur le projet, baptisé Google Car. Avec le wifi intégré et des tas d’autres options, l’usage même de l’automobile pourrait être pleinement modifié, la transformant en véritable lieu de vie plutôt que simple moyen de transport. Électrique, autonome et connectée, la voiture de demain devrait surtout être moins polluante. Pour autant, il appartiendra toujours aux utilisateurs d’adopter une bonne conduite, afin que leur véhicule puisse passer au vert, dans les deux sens du terme.

Car en attendant la voiture du futur, il y a des bons réflexes à adopter au présent pour avoir une conduite plus responsable. D’autant plus que, comme on a pu le voir, ce n’est pas l’intégralité du parc automobile qui sera électrique. Alors pour permettre aux voitures thermiques de diminuer leur impact sur l’environnement, des solutions applicables au quotidien existent d’ores et déjà.

C’est ce que veut mettre en avant l’application eiver, qui récompense les automobilistes en fonction de leur expérience de conduite. Le principe est assez simple et ludique : chaque trajet rapporte des points d’expérience, comme dans un jeu vidéo, qui cumulés permettent de gagner des trophées et ainsi débloquer des remises auprès de partenaires de l’application. Un rapport roulant-gagnant. Parmi les principaux enjeux prônés par eiver : la conduite responsable. Elle permet de faire des économies de carburant, et donc des réductions d’émissions, avec des petits gestes simples auxquels on ne pense pas forcément.

Par exemple, en coupant le moteur lors d’un arrêt prolongé. Au-delà d’une minute, un moteur qui continue de tourner augmente considérablement la consommation de carburant du véhicule. De même, une gestion plus maîtrisée des accélérations et freinages permet de faire des économies d’essence, mais aussi d’avoir une conduite plus sécurisante, avant tout basée sur l’anticipation.

Car avant l’arrivée des voitures du futur autonomes et moins polluantes, c’est encore aux automobilistes d’adopter une bonne conduite, et de passer à la vitesse supérieure en matière d’économie d’énergie.

Sources : eiver, Ouest France, Ignition, Valeo

Ce contenu a été réalisé avec BNP Paribas. La rédaction de BFMTV n'a pas participé à la réalisation de ce contenu.

dossier :

Green Reflex

Sebastien Delecroix