BFMTV

Ile-de-France: Airparif prévoit un nouveau pic de pollution mardi

La Tour Eiffel et les toits de Paris pris dans un nuage de pollution le 11 mars 2014

La Tour Eiffel et les toits de Paris pris dans un nuage de pollution le 11 mars 2014 - Patrick Kovarik - AFP

Airparif anticipe pour mardi un nouveau pic de pollution aux particules fines. Une pollution qui pourrait conduire la préfecture de police à mettre en place la circulation alternée.

L'épisode de pollution va se poursuivre en Ile-de-France. Airparif prévoit en effet une nouvelle dégradation de la qualité de l'air mardi, avec notamment une pollution aux particules. La préfecture de police doit dire en début d'après-midi si elle décide de la mise en place de la circulation alternée. Une demande faite à la fois par la mairie de Paris et par la région Ile-de-France.

La circulation alternée réclamée par la ville et la région

La préfecture de police doit dire en début d'après-midi si elle décide de la mise en place de la circulation alternée. Une demande faite à la fois par la mairie de Paris et par la région Ile-de-France. Les deux camps se sont d'ailleurs écharpés ce lundi sur les réseaux sociaux. Depuis dimanche, Christophe Najdovski, adjoint aux Transports à la mairie de Paris reproche en effet aux représentants de la région d'avoir suivi l'avis de la préfecture de police de ne pas mettre en place la circulation alternée.

Une position démentie par Valérie Pécresse, la présidente de la région Ile-de-France. Sur Twitter, elle assure ainsi que la région "est favorable à la mise en place automatique de la circulation alternée en pic de pollution", "contrairement à ce que dit Christophe Najdovski".

Une procédure automatique également réclamée par Christophe Najdovski, dès le premier jour de pollution. L'élu souhaiterait également que la mairie de Paris soit décisionnaire lors du déclenchement de la circulation alternée et plus la préfecture comme c'est le cas actuellement.

C. B