BFMTV

Pollution en Ile-de-France: bras de fer autour de la circulation alternée à Paris

Un nouvel épisode de pollution s'installe ce lundi en Ile-de-France.

Un nouvel épisode de pollution s'installe ce lundi en Ile-de-France. - BFM Paris

Malgré le nouvel épisode de pollution prévu pour ce lundi, la circulation alternée, réclamée par la mairie de Paris et la région n'a pas été mise en place par la préfecture.

Après un week-end d'accalmie, la pollution est de retour en Ile-de-France ce lundi. Une aggravation de la pollution annoncée dès dimanche par Airparif et qui a conduit les autorités à mettre en place, comme la semaine dernière, des mesures de restriction de la circulation, mais pas la circulation alternée. Vendredi pourtant, la préfecture de police avait annoncé envisager de l'imposer dès ce lundi comme le réclamait Anne Hidalgo, la maire de Paris. Une décision que regrette Christophe Najdovski, adjoint en charge des Transports à la mairie de Paris.

"Je ne comprends pas que l'on doive attendre que l'on ait des niveaux extraordinairement élevés de pollution pour que l'on mette enfin en place des mesures qui permettent de réduire l'intensité de ces pics", déplore-t-il sur BFMTV.

En fin de semaine dernière, Valérie Pécresse la présidente de la région Ile-de-France s'était elle aussi prononcée en faveur de la circulation alternée "si le pic de pollution se poursuit". Elle s'engageait également à "activer la gratuité des transports en commun".

La circulation alternée en place mardi?

Ville et région seraient donc sur la même longueur d'onde. Pourtant, Christophe Najdovski assure le contraire. La région n'aurait pas cherché à appuyer une décision en faveur de la circulation alternée lors d'une réunion dimanche, en présence de la municipalité et de la préfecture de police. "Les représentants de la région ont suivi l'avis de la préfecture de police qui est de ne pas mettre en oeuvre la circulation alternée que demandait la mairie de Paris. Je note qu'une fois de plus la région refuse de mettre en oeuvre la circulation alternée", poursuit l'élu.

Un début de polémique démenti par la région et par Valérie Pécresse qui a réaffirmé dans un tweet ce lundi être favorable à la "mise en place automatique de la circulation alternée" en cas de pic de pollution.

Ce lundi, la circulation est limitée à 20 km/h en-dessous de la limite habituelle sur les grands axes, les poids lourds en transit ont également obligation de contourner la capitale. A Paris, les mesures de gratuité du stationnement résidentiel sont reconduites ainsi que la gratuité de Vélib' et d'Autolib' pour les nouveaux abonnés.

La préfecture doit se prononcer en début d'après-midi lundi sur la mise en place de la circulation alternée. En cas de circulation alternée mardi, seuls les véhicules aux immatriculations paires pourront circuler normalement.

C. B