BFMTV

Episode de pollution à Lyon: la circulation différenciée mise en place

Seuls les véhicules les moins polluants pourront circuler mardi à Lyon, Villeurbanne et Caluire-et-Cuire.

Seuls les véhicules les moins polluants pourront circuler mardi à Lyon, Villeurbanne et Caluire-et-Cuire. - AFP

La préfecture du Rhône annonce ce lundi la mise en place de la circulation différenciée en raison d'un épisode de pollution aux particules fines.

Un épisode de pollution aux particules fines est en cours actuellement sur le bassin lyonnais et devrait se poursuivre dans les prochains jours. En conséquence, la préfecture du Rhône annonce ce lundi la mise en place d'une série de mesures et notamment la mise en place de la circulation différenciée à compter de mardi matin 5h.

Seuls les véhicules munis d'une vignette Crit'Air 0, 1, 2 ou 3 sont autorisés à circuler à Lyon, Villeurbanne et Caluire-et-Cuire. Le boulevard périphérique, les voies métropolitaines M6 et M7 ainsi que le tunnel sous Fourvière sont exclus de ce périmètre, précise la préfecture.

A nover que des dérogations à la circulation différenciée sont mises en place pour tous les véhicules de secours, les véhicules des professions médicales mais aussi pour les automobilistes pratiquant le covoiturage et transportant trois personnes au moins.

Limitation de la vitesse

En parallèle, les autorités annoncent une réduction temporaire de la vitesse de 20 km/h sur tous les axes routiers du département où la vitesse maximale autorisée est normalement supérieure à 90 km/h. Pour les axes limités à 80 km/h, la vitesse est abaissée à 70 km/h.

Pendant cet épisode de pollution, la préfecture appelle les personnes vulnérables et sensibles à éviter notamment les activités physiques intenses et à s'éloigner des grands axes routiers aux périodes de pointe.

Atmo, l'organisme en charge de la surveillance de la qualité de l'air prévoit pour ce lundi et jusqu'à mercredi un indice de pollution de l'air "très mauvais".

Les causes de cette concentration de polluants dans l'atmosphère de l'agglomération sont diverses. Les particules sont notamment dégagées par les transports, l'industrie ou encore le chauffage, et elles stagnent au-dessus de Lyon en raison des conditions météorologiques actuelles, à savoir un temps sec, froid et une absence de vent.

https://twitter.com/caroleblanchard Carole Blanchard Cheffe de service BFM Régions