BFMTV

Fin du monde : le 21 décembre, une date qui fait vendre

A Bugarach, les habitants accueillent les survivalistes

A Bugarach, les habitants accueillent les survivalistes - -

La fin du monde, c'est pour dans un mois, selon une supposée prophétie maya. Une apocalypse qui rapporte.

Il ne nous reste peut-être qu'un mois avant la fin du monde, mais en attendant, certains en profitent bien. Kits de survie, bunkers, sites touristiques : le 21 décembre est une date qui fait vendre.

• Vague touristique au Mexique, berceau des Mayas

Le Mexique, terre originelle des Mayas, se prépare à l'afflux des curieux. A Cancun, dans un des cinq Etats mexicains où s'est développé le monde maya, les hôteliers prévoient un taux d'occupation de 90%. Du coup, l'association des hôteliers de la ville propose des séjours avec visite sur les sites mayas la troisième semaine de décembre.

• Ruée sur Bugarach, le village-refuge dans l'Aude

Mais le berceau des Mayas n'est pas le seul à profiter du tourisme. Bugarach, petit village reculé de l'Aude niché au pied d'un pic, serait selon la prophétie the place to be pour survivre à la fin du monde.

Résultat : la fréquentation du "pech" (le pic, en patois local) aurait augmenté de 30 à 40% ces derniers mois, et le village (200 âmes à l'année) a vu s'installer de nouveaux arrivants venus du monde entier. Depuis le début de l'année, des prétendus cailloux de Bugarach sont également proposés sur Internet... à prix d'or.
• Location de bunkers et vente de kits de survie pour "preppers"

Car la fin du monde a également trouvé son industrie. Pour les preppers ("survivalistes", en V. F.), la société américaine Vivos propose la location d'un abri anti-atomique quatre étoiles à partager la nuit du 21 décembre avec quelques centaines d'autres personnes. Coût du séjour : 50.000 dollars (35.000 euros).

Un bunker, c'est aussi ce que propose de gagner la chaîne National Geographic pour promouvoir sa série "Familles Apocalype". Les vainqueurs pourront s'installer à six, la fameuse nuit, dans leur propre abri de 15 m2.

Enfin, de nombreux kits de survie sont proposés sur la Toile. Pour 319 euros (au lieu de 334), on peut par exemple acquérir gourde, couteau-suisse, lampe frontale, trousse de secours et sac à dos. Tout y est, ou presque, pour dormir plus léger... Comme son porte-monnaie.

M. T. avec AFP