BFMTV

"Dôme de chaleur": le village canadien qui a frôlé les 50°C désormais en proie aux incendies

49,6°C avaient été enregistrés mardi dans cette petite commune de la Colombie-Britannique, soit le record absolu de chaleur au Canada.

"Toute la ville est en feu." Cette terrible déclaration émane de Jan Polderman, le maire de Lytton au Canada: c'est dans cette commune, située au nord-est de Vancouver, qu'a été enregistré mardi un nouveau record absolu de chaleur pour tout le pays, à 49,6 degrés Celsius.

Elle est désormais en proie aux incendies, comme d'autres communes de la province de Colombie-Britannique, partiellement piégée depuis plusieurs jours sous un "dôme de chaleur".

"Il s'est passé seulement quinze minutes entre le premier signe de fumée et puis l'apparition de feux partout", a déclaré sur CBC News l'édile qui a émis l'ordre d'évacuation.

Les habitants évacués, des blessés

Les quelque de 250 habitants de Lytton ont dû être évacués en urgence en raison de la propagation des flammes. Ils ont été appelés à se rendre dans la commune voisine de Boston Bar, située à une cinquantaine de kilomètres en voiture vers le Sud. Un centre d'accueil a également été ouvert dans la ville de Merritt et d'autres ont pu rejoindre Lillooet, une autre commune plus au Nord. D'autres résidents de propriétés situées au nord de Lytton ont également été évacués dans la soirée de mercredi.

Plusieurs images amateurs partagées sur les réseaux sociaux montrent des maisons et des bâtiments en proie aux flammes. La visibilité est d'ailleurs quasi-nulle sur la route en raison de la forte épaisseur des fumées.

Selon Global News, un local de véhicules d'ambulance mais également une clinique et une dizaine de maisons ont été réduits en cendres par l'incendie. Des blessés sont également à déplorer selon le média canadien qui ne précise pas leur nombre exact.

Une canicule qui complique le travail des secours

Les pompiers canadiens luttent depuis le début de la semaine contre trois principaux incendies de forêt dans le sud de l'intérieur de la Colombie-Britannique, dont l'origine serait humaine, d'après les médias canadiens. Selon les secours, la canicule historique qui s'est installée au nord-ouest de l'Amérique complique leurs opérations, les hélicoptères ayant du mal à supporter la chaleur.

"Les températures enregistrées cette semaine sont sans précédent. Il y a eu des morts et le risque de feux de forêt est à un niveau dangereusement élevé", avait averti mercredi le Premier ministre canadien Justin Trudeau.

Au moins 486 personnes sont mortes subitement en Colombie-Britannique depuis vendredi dernier. Un pic trois fois plus élevé que la moyenne et sans doute lié à l'impressionnante vague de chaleur qui étouffe le pays.

Hugues Garnier avec AFP Journaliste BFMTV