BFMTV

Climat: Greta Thunberg accuse les dirigeants d'"ignorer" le changement climatique

Greta Thunberg a accusé le 23 avril des dirigeants mondiaux d'"ignorer" le changement climatique. Elle souligne que les prochaines générations les tiendraient pour responsables de ce phénomène (photo d'illustration)

Greta Thunberg a accusé le 23 avril des dirigeants mondiaux d'"ignorer" le changement climatique. Elle souligne que les prochaines générations les tiendraient pour responsables de ce phénomène (photo d'illustration) - JOHN THYS / AFP

Dans un discours sévère, la militante écologiste suédoise de de 18 ans a rappelé aux élus que l'accord de Paris prévoit de maintenir le réchauffement mondial sous les +2°C par rapport à l'ère pré-industrielle.

La jeune militante écologiste suédoise Greta Thunberg a accusé ce jeudi les dirigeants mondiaux d'"ignorer" le changement climatique, les prévenant que les prochaines générations les jugeraient.

"Combien de temps pensez-vous que vous pouvez continuer à ignorer le changement climatique (...) sans avoir à rendre des comptes?", a lancé la jeune fille s'exprimant par visioconférence devant une commission du Congrès américain, en marge du sommet sur le climat organisé par Washington.

Dans un discours sévère, au ton accusateur, la jeune fille de 18 ans a rappelé aux élus que l'accord de Paris conclu en 2015 prévoit de maintenir le réchauffement mondial sous les +2°C, si possible +1,5°C, par rapport à l'ère pré-industrielle.

"Faîtes les bons choix"

"Le changement climatique n'existe pas dans le débat public aujourd'hui", a-t-elle regretté. "Et bien sûr, puisque le débat n'existe pas et que le niveau de sensibilisation est ridiculement bas, vous contribuez en toute impunité à la destruction de l'environnement présent et futur".

"Vous vous en tirez aujourd'hui, mais tôt ou tard, les gens vont réaliser tout ce que vous avez fait", les a-t-elle prévenus.

"Vous avez encore le temps de faire ce qu'il faut et de préserver votre legs à la postérité honnêtement, mais cette fenêtre va se refermer". "Nous, les jeunes, sommes ceux qui parlerons de vous dans les livres d'Histoire. C'est nous qui choisirons comment on se souviendra de vous. Faites les bons choix", a-t-elle ajouté.

S.B.M avec AFP