BFMTV

Canicule: la nuit de juin la plus chaude depuis le début des relevés à Paris

Le Mercure s'est affolé dans la nuit de mercredi à jeudi, battant les précédents records établis pour un mois de juin.

Le Mercure s'est affolé dans la nuit de mercredi à jeudi, battant les précédents records établis pour un mois de juin. - Wikimedia

L'épisode caniculaire qui traverse le pays devrait perdurer ce jeudi, la baisse des températures étant attendue dès vendredi pour la partie nord du pays.

Le Mercure s'est affolé dans la nuit de mercredi à jeudi à Paris et en Ile-de-France avec des températures records pour un mois de juin.

À 4 heures du matin, il faisait encore 29 degrés dans la capitale. De toute la nuit, la température n'est pas descendue en-dessous des 23,7 degrés, un minimum enregistré dans le parc Montsouris du 14e arrondissement.

Cette nuit bat donc le dernier record mensuel établi à 23,4 degrés le 29 juin 1976 et devient la plus chaude pour un mois de juin depuis le début des relevés météorologiques, en 1872.

Tous mois confondus, ce relevé ne bat toutefois pas celui enregistré pendant la canicule d'août 2003, où la température était de 25,5 degrés à Paris au plus froid de la nuit. 

Records battus à Roissy et Melun

Les précédents records pour un mois de juin sont également battus au Roissy (Val-d'Oise), avec 22,3 degrés, et à Melun (Seine-et-Marne), avec 20 degrés. 

En raison de ce pic de chaleur, la Ville de Paris a pris des mesures pour réguler la circulation en Ile-de-France. À Paris et en proche banlieue, les véhicules les plus polluants auront interdiction de rouler au sein du périmètre délimité par l'A86 et ce, jusque minuit. 

Les fortes chaleurs seront encore présentes ce jeudi avec 24 degrés relevés le matin, avant de s'estomper dès vendredi. 

C.R. avec Christophe Person