BFMTV

Le musée Art Ludique menacé d'expulsion

L'exposition DC Comics du musée Art Ludique fin 2017.

L'exposition DC Comics du musée Art Ludique fin 2017. - Musée Art Ludique

Le musée parisien, haut lieu de la pop culture pourrait fermer ses portes début janvier pour cause de loyers impayés. Un conflit oppose les créateurs du musée à la nouvelle direction de la Cité de la mode.

Le musée Art ludique vit-il ses dernières semaines d'ouverture? Après seulement quatre ans d'existence, ce musée qui s'est imposé comme une référence en proposant des expositions sur le jeu vidéo, les super-héros ou les films d'animation pourrait mettre la clé sous la porte. En cause, des loyers impayés et réclamés par la Cité de la mode et du design, qui abrite le musée Art ludique.

"Ils ont le loyer le plus bas de toute la Cité de la mode, sinon après c'est du mécénat. Mais là il faut à tout prix qu'ils payent le loyer. Ils ont un an et demi d'arriérés de loyer. Ca représente une somme de 803.000 euros et le tribunal a dit 683.000 euros non contestables", détaille François Bachy, le nouveau président de la Cité de la mode depuis le mois d'avril dernier. 

"On nous expulse comme des voleurs"

Mais pour le couple fondateur du musée, la Cité de la mode n'a pas respecté son contrat. Après les attentats de novembre 2015, le musée enregistre une forte de baisse de fréquentation. D'après le couple Launier, à l'origine de la création du musée, l'ancienne direction de la Cité de la mode aurait alors proposé le paiement d'un loyer variable. 

"Au bout d'un an on ne voyait pas ce contrat arriver. On leur a écrit, on a bie sûr tous les écrits, et ils nous écrivent 'ne vous inquiétez pas, nous avons pris la liberté de ne pas vous facturer le loyer'. Ce qui nous arrive aujourd'hui c'est que la nouvelle direction nous dit: vous nous devez tant. Et donc le reliquat est en train de nous couler, on nous expulse quasiment comme des voleurs", s'indigne Jean-Jacques Launier, co-fondateur du musée. 

Fermeture définitive le 7 janvier? 

Les tentatives de conciliation ont échoué, jusqu'à une décision du Tribunal de grande instance la semaine dernière, en faveur d'une expulsion de l'établissement. 

"On est en train de se battre, poursuit Jean-Jacques Launier. On n'a pas envie que nos collaborateurs qui sont des gens de talent, qui ont écrit toutes ces expositions sur le jeu vidéo, sur le studio Miyazaki... soient au chômage alors que nos expos s'exportent dans le monde entier!"

Le musée espère maintenant engager un dialogue avec la Caisse des dépôts et le ministère de la Culture pour éviter sa fermeture. Lors de sa première année d'ouverture, Art ludique avait rassemblé près de 400.000 visiteurs autour des expositions Pixar et l'art des super-héros de Marvel. C'est à nouveau une exposition consacrée aux super-héros, cette fois-ci ceux de DC Comics, que propose le musée actuellement. Suite à son succès, Art ludique a décidé de la prolonger jusqu'au 7 janvier. A cette date, le musée pourrait fermer ses portes définitivement. 

C. B avec Marguerite Dumont