BFMTV

La romancière Françoise Mallet-Joris est morte à 86 ans

L'écrivain Françoise Mallet-Joris (D) membre du prix Femina, félicite le lauréat Jorge Semprun, le 24 novembre 1969 à Paris, pour son roman "La deuxième mort de Ramon Mercader".

L'écrivain Françoise Mallet-Joris (D) membre du prix Femina, félicite le lauréat Jorge Semprun, le 24 novembre 1969 à Paris, pour son roman "La deuxième mort de Ramon Mercader". - AFP

La romancière Françoise Mallet-Joris, auteure du Rempart des Béguines et membre de l'Académie Goncourt jusqu'en 2011 est décédée à 86 ans, a annoncé samedi l'écrivain Pierre Assouline.

La romancière franco-belge Françoise Mallet-Joris, auteure notamment du Rempart des Béguines, est morte à l'âge de 86 ans, a annoncé ce samedi Pierre Assouline, qui lui a succédé à l'Académie Goncourt. Membre de l'Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique depuis 1993 et de l'Académie Goncourt de 1971 à 2011, Françoise Mallet-Joris avait reçu le Prix Femina en 1958 pour L'Empire céleste.

Admiratrice de Colette et féministe, elle avait écrit plusieurs récits autobiographiques, dont Lettres à moi-même et La Maison de papier, qui racontait ses déboires familiaux.

Une grande audience chez les femmes

"Françoise Mallet-Joris a eu une grande audience notamment chez les femmes mais pas que chez les femmes", a souligné le romancier et journaliste Pierre Assouline. "Ce n'était pas qu'une romancière pour femmes, contrairement à ce que l'on a pu dire en raison de ses engagements féministes", a-t-il ajouté. 

Mariée à trois reprises et mère de quatre enfants, Françoise Mallet-Joris a aussi vécu une longue relation avec la chanteuse Marie-Paule Belle, pour laquelle elle avait écrit plusieurs textes, dont La Parisienne, en 1976. "Je lui dois tout... Je suis née une deuxième fois grâce à elle. Je ressens une peine immense", a confié, en sanglots, son ancienne compagne, contactée par l'AFP.

C.V. avec AFP