BFMTV

Confinement: les Français ont lu... mais les ventes de livres ont plongé

Les Français ont lu pendant le confinement mais les ventes de livres ont plongé (photo d'illustration)

Les Français ont lu pendant le confinement mais les ventes de livres ont plongé (photo d'illustration) - CC

Les ventes de livres ont enregistré un recul de 60% par rapport à l'année dernière.

Consignés à domicile, les Français ont continué à lire, pratiquer des activités culturelles mais les ventes de livres se sont effondrées durant le confinement, relève une étude de l'institut GfK publiée mardi.

"Sur l’ensemble de la période de confinement, il s’est vendu près de 15,5 millions de livres soit un recul de 60%" en volume par rapport à la même période de l'année précédente, a souligné Camille Oriot, responsable du marché du livre chez GfK.

Huit Français sur dix ont lu au moins un livre pendant le confinement

La chute en chiffre d’affaires a été, elle, de 67% durant les huit semaines de confinement.

Néanmoins, indique l'étude, "il est des éléments positifs à relever".

Tout d’abord, la pratique de la lecture n’a pas été surpassée par les loisirs numériques, au contraire.

Huit Français sur dix ont lu au moins un livre ou une bande dessinée pendant le confinement et 34% des Français ont même passé plus de temps à lire qu’en temps "normal". Seuls 8% des Français ont consacré moins de temps à la lecture qu'auparavant.

A titre de comparaison, seuls six Français sur dix ont joué à un jeu vidéo et 31% ont augmenté leur temps de jeu.

Cahiers de soutien et coloriage

Autre point positif, les Français n’ont pas coupé leurs achats de livres, notamment sur l’offre enfants qui affiche une belle dynamique.

Les ouvrages parascolaires ont tiré les ventes, avec les cahiers de vacances à +25%, cahiers de soutien à +54% et l’offre Coloriages, Jeux et Loisirs créatifs également mieux orientés que la tendance globale.

En littérature, les Français ont privilégié les "valeurs sures" (Guillaume Musso, Michel Bussi, Aurélie Valognes...) et plutôt acheté des livres de poche.

Si les Français ont privilégié les achats de biens culturels en ligne pendant le confinement, ils affirment en majorité vouloir retourner en magasins pour leurs achats futurs.

Fermées à partir du 17 mars, les librairies ont rouvert leurs portes le 11 mai.

M. R. avec AFP