BFMTV

L'huile de noix du Périgord et une pâtisserie croate sont désormais reconnues comme AOP par l'UE

L'huile de noix du Périgord bénéficie désormais d'une AOP (image d'illustration).

L'huile de noix du Périgord bénéficie désormais d'une AOP (image d'illustration). - GEORGES GOBET / AFP

L'inscription au registre européen des appellations d'origine contrôlée (AOP) vise à lutter contre les contrefaçons.

L'huile de noix du Périgord en France et le "rudarska greblica", une pâtisserie croate, ont reçu jeudi l'approbation de l'Union européenne pour une inscription au registre des appellations d'origine protégée (AOP), a indiqué la Commission européenne dans un communiqué.

Ces deux nouvelles appellations vont rejoindre quelque 1.507 produits agricoles et alimentaires européens déjà protégés juridiquement contre les contrefaçons par l'appellation, dont la liste est disponible dans la base de données européenne eAmbrosia.

Des variétés de noix locales traditionnelles

L'huile de noix du Périgord est une huile vierge, de première pression, obtenue uniquement par procédé mécanique. Outre son équilibre aromatique, sa caractéristique principale réside dans l'utilisation de noix de qualité issues de variétés locales traditionnelles: la Marbot, la Corne, la Grandjean et la Franquette. Jusqu'à présent, les huiles françaises bénéficiant d'une AOP européenne étaient exclusivement des huiles d'olive (Provence, Nîmes, Corse, Nice, Haute-Provence, Aix-en-Provence, Vallée-des-Baux et Nyons).

La noix du Périgord, cultivée dans des communes d'Aveyron, Charente, Corrèze, Dordogne, Lot et Lot-et-Garonne, ainsi que celle de Grenoble, couvrant une partie de l'Isère et s'étirant entre la Savoie et le nord de la Drome, bénéficie par ailleurs d'une AOP.

Pâte fine et fromage frais

La "Rudarska greblica" est une pâtisserie salée élaborée à partir d'une pâte fine étalée à la main puis cuite, et garnie de fromage frais de vache. Des noix moulues, des épinards, des blettes, des orties, des poireaux, de la menthe et des carottes jaunes râpées peuvent accompagner le fromage. Ce plat doit son nom à un outil traditionnel nommé "greblica", qui était utilisé pour raviver les braises du four à pain dans les demeures des mineurs: la forme de ce gâteau était semblable à la forme de l'outil.

La pâtisserie salée est devenue la marque de fabrique de la localité de Rude, au nord de la Croatie, et a contribué au développement du tourisme dans cette localité.

J. Br. avec AFP