BFMTV

"Carbonara gate": la recette française qui enflamme l’Italie

La recette italienne originale des pâtes à la carbonara ne comporte pas de crème fraîche.

La recette italienne originale des pâtes à la carbonara ne comporte pas de crème fraîche. - jeffreyw - Flickr.com CC

Après le "Guacamole-gate" aux Etats-Unis, l’heure est au "Carbonara-gate" en Italie… A l’origine de la polémique ? Une recette "onctueuse et délicieuse, en partenariat avec Barilla" proposée par demotivateur.fr, un site français.

Les Français raffolent de la cuisine italienne, c’est bien connu ; ils sont notamment les plus grands consommateurs de pizza en Europe. Mais parfois notre créativité en cuisine dépasse les bornes, comme en témoigne ce nouveau scandale impliquant l’un des plats préférés des Italiens : les pâtes à la carbonara.

Au cœur de la tourmente : une vidéo réalisée le 21 mars dernier par le site demotivateur.fr en partenariat avec leader mondial des pâtes sèches, Barilla. Le clip de 36 secondes – qui explique comment réaliser "le one pot pasta à la carbonara" en n’utilisant qu’une seule casserole – vente les mérites d’une recette "onctueuse et délicieuse". Oignons, lardons, farfalle… tout est cuit en même temps, à la manière de Martha Stewart, auteure du livre de recettes One Pot.

Estomaqués par cette méthode peu orthodoxe, de nombreux Italiens ont fait savoir leur mécontentent en adressant des commentaires les plus acerbes les uns que les autres. "Horreur", écrit un internaute sur la page Facebook du site. "2 girls 1 cup, ce n'était pas assez?", demande un autre.

"Cinq minutes de silence pour la mort de la carbonara en France"

C’est alors que le groupe Facebook transalpin Sai coma mangi ? a mis le feu aux poudres en republiant la vidéo. "Cinq minutes de silence pour la mort de la carbonara en France. S'il vous plaît, pardonnez-leur car ils ne savent pas ce qu'ils font", a-t-il regretté dans la légende. Il n’a fallu que très peu de temps pour que la recette sacrilège fasse le tour des médias transalpins.

Craignant d’être pris pour cible, Barilla a voulu réagir sans plus tarder. "Mon Dieu ! Nous sommes ouverts à toutes les interprétations créatives de la mythique carbonara, mais celle-ci va clairement trop loin...", a indiqué l’entreprise italienne – qui avait pourtant parrainé la vidéo – dans un commentaire publié sur Facebook. 

Barilla se dédouane sur le groupe Facebook "Sai cosa mangi?".
Barilla se dédouane sur le groupe Facebook "Sai cosa mangi?". © Facebook.com

Excédé par le flux de commentaires incendiaires, demotivateur.fr a préféré supprimer la fameuse vidéo qui avait atteint environ un million de vues. Pourtant, le site avait publié une recette beaucoup plus traditionnelle un mois plus tôt. 

Hélas, il ne s’agit pas de la première controverse de ce genre. Au mois de juillet, The New York Times avait suggéré de réaliser du guacamole en utilisant des petits pois. Outrés par la présence de ce légume printanier dans cette recette très prisée dans le Sud des Etats-Unis, les esprits se sont enflammés sur les réseaux sociaux. La polémique aux allures de guerre civile avait pris une telle ampleur que même Barack Obama a tenu à réagir sur son compte Twitter.

Et pour ceux qui voudraient reproduire l'expérience dans la plus pure tradition à la maison, Slate.fr et le blog Oh ça va, hein vous ont préparé un mode d'emploi.

Priscilla Peyrot