BFMTV

Un JRI de BFMTV victime de coups de matraque d'un policier

Un JIR de BFMTV a été victime de coups de matraque d'un policier, ce samedi, lors de la 14e journée de mobilisation nationale des gilets jaunes

Un JIR de BFMTV a été victime de coups de matraque d'un policier, ce samedi, lors de la 14e journée de mobilisation nationale des gilets jaunes - BFMTV

Un journaliste reporter d'image travaillant pour BFMTV a reçu plusieurs coups de matraque de la part d’un policier, lors d'une manifestation de gilets jaunes ce samedi, à Paris. Nous déplorons ce nouvel incident.

Ce samedi, lors de la 14e journée de mobilisation nationale des gilets jaunes à Paris, un journaliste reporter d'image (JRI) travaillant pour notre chaîne a reçu plusieurs coups de matraque de la part d’un policier.

Avec notre reporter Raphaël Maillochon, ils se sont retrouvés entre un groupe de manifestants et des policiers, dans un moment de tension. Essayant d'en sortir, notre équipe a été bloquée par un groupe de policiers qui a refusé de les laisser passer, malgré le signalement comme étant journalistes. Notre JRI a alors reçu plusieurs coups de matraque. Il a décidé de porter plainte. 

Depuis le début du mouvement des gilets jaunes il y a trois mois jour pour jour, des journalistes et photographes de nombreux médias ou indépendants ont témoigné avoir été visés par des tirs de lanceurs de balles de défense (LBD). Certains affirment même avoir reçu des coups portés par les forces de l'ordre, alors qu'ils couvraient les événements. D'autres ont vu leur matériel de protection (casques, etc.) confisqué, les mettant ainsi en danger dans l'exercice de leur travail.

BFMTV déplore ce nouvel incident et rappelle que la presse doit pouvoir travailler librement sans subir aucune attaque de quiconque.

BFMTV