BFMTV

Bien se préparer aux enjeux climatiques : trois jours avec des spécialistes

Nicolas Hulot sur la scène de La Bourboule, pour le Climate Bootcamp.

Nicolas Hulot sur la scène de La Bourboule, pour le Climate Bootcamp. - Fanny Agostini

Ces 18, 19 et 20 septembre a eu lieu la première édition du Climate BootCamp, à la Bourboule, dans le Puy-de-Dôme. L'occasion pour les journalistes de se préparer au traîtement des questions climatiques, notamment en vue de la COP21. Par Fanny Agostini.

Un week-end inédit vient d'avoir lieu à La Bourboule. Ma commune auvergnate est devenue, l'espace de 72 heures, le point de ralliement des journalistes nationaux soucieux de se perfectionner sur les questions du changement climatique. Tout cela dans un encadrement presque militaire.

Délocaliser le débat loin des réunions standards de la capitale et travailler dans un cadre naturel privilégié, tel était l'objectif de cette rencontre dans le Massif du Sancy. Pour animer les ateliers, des pointures ont fait le déplacement. Nicolas Hulot (envoyé spécial du Président de la République sur la protection de la biodiversité), Christian de Perthuis,(économiste), Jacques Treiner (physicien), Emmanuel Bocrie (directeur du pôle média à Météo France) et d'autres experts se sont prêtés au jeu pour former une trentaine de journalistes à deux mois de la COP21, la conférence sur le climat qui se tiendra à Paris entre le 30 novembre et le 11 décembre.

L'idée : neutraliser les faux semblants et les idées reçues et prendre de la hauteur quant aux enjeux climatiques. Entre ateliers ludiques et cours magistraux, la Bourboule a inauguré une nouvelle façon d'apprendre. Ulysse Gosset, Damien Gourlet, Nicolas Doze et moi même faisions partie de la délégation. Mais également des journalistes du New York Times, d'Europe 1 du Le Figaro ou de iTélé. 

Des journalistes mieux préparés sur les questions du changement climatique, c'est assurer une couverture crédible du prochain sommet international à Paris mais aussi la garantie que ces sujets ne tomberont pas dans l'oubli après ce rendez-vous, quelque soit le niveau de satisfaction de l'accord obtenu en fin d'année.

Fanny Agostini