BFM Business

Toyota va continuer à proposer sa mini-citadine en thermique

L'Aygo actuelle sera bien renouvelée par Toyota.

L'Aygo actuelle sera bien renouvelée par Toyota. - JB

Alors que certains concurrents abandonnent ce segment des toutes petites voitures, Toyota vient d'annoncer une nouvelle génération de l'Aygo. La mini-citadine restera proposée en thermique uniqument.

Toyota veut rester présent sur le segment A, celui des mini-citadines. Le constructeur japonais a annoncé qu'il proposerait une nouvelle génération de son Aygo, qui changerait potentiellement de nom. Aucune date n'est encore annoncée pour ce nouveau modèle.

Ce choix peut surprendre alors que les actuelles cousines techniques de l'Aygo, les Peugeot 108 et Citroën C1, ne seront pas reconduites. Idem pour la Renault Twingo, qui laissera le champs libre à la future R5 100% électrique et à la Dacia Spring. En 2019, Ford avait déjà abandonné la vente de sa Ka Plus.

Des raisons d'y croire

Ces décisions radicales s'expliquent par une forte érosion du marché des mini-citadines. Selon les données d’IHS Markit, les ventes de ces petits modèles sont passées de 10% en 2010 à moins de 7% en 2019.

Mais Toyota croit encore au potentiel de ces petites voitures, entre 3,40 et 3,70 mètres de long en général. Le constructeur japonais est depuis l'an dernier le propriétaire à 100% de l'usine de Kolín en République Tchèque, qu'il détenait conjointement avec PSA dans le cadre du partage de la production avec les 108 et C1.

Toyota dispose aussi d'une architecture compatible avec ce type de modèles: la plate-forme GA-B, déjà utilisée par la Yaris, tout juste couronnée du titre de voiture européenne de l'année 2021, et la future Yaris Cross, sa version crossover, qui sera elle aussi produite en France, à l'usine d'Onnaing (Nord), près de Valenciennes. Au total, Toyota vise de dépasser les 500.000 unités produites par an en Europe à partir de cette base technique.

Une citadine uniquement "thermique"

Point intéressant à souligner, le modèle qui succèdera à l'Aygo sera toujours proposé uniquement en thermique. Pour Toyota, pionnier de l'hybride et qui ne propose pas encore de voiture 100% électrique à batterie dans sa gamme, c'est clairement une volonté affichée pour continuer à proposer des tarifs attractifs.

Les prévisions de marché estiment que les motorisations thermiques resteront majoritaires sur ce segment (des mini-citadines) à l’horizon 2030", souligne le constructeur dans son communiqué.

Une position à contre-courant de celle d'autres constructeurs, qui propose souvent les deux motorisations. A côté de la 500 en version thermique, avec notamment un bloc hybride léger, Fiat vient aussi de décliner sa citadine en version 100% électrique et Volkswagen remplacerait sa Volkswagen Up! par une future ID.1 qui serait lancée en 2025.

Actuellement, la Up! est toujours proposée en versions électrique (la "e-Up!"), et thermiques (avec même une version "sport" siglée GTI). Chez Seat, sa cousine technique, la Mii est disponible uniquement en électrique et Skoda ne commercialise plus la Citigo, qui était elle aussi passée au zéro émission.

Mais Toyota est loin d'être le seul à miser encore sur le thermique sur ses petits modèles. Fiat propose toujours la Panda en version thermique, avec un moteur hybride léger. Le duo Hyundai i10/Kia Picanto reste lui aussi fidèle au thermique.

https://twitter.com/Ju_Bonnet Julien Bonnet Journaliste BFM Auto