BFM Auto

Comment Fiat mise sur la France pour sa 500 électrique

Fiat lance d'abord sa nouvelle 500 électrique en France.

Fiat lance d'abord sa nouvelle 500 électrique en France. - Fiat

En retard sur l’électrique, Fiat lance cette année une nouvelle 500 zéro émission. Avec une commercialisation perturbée par l’épidémie du Covid-19, le constructeur mise sur la France pour réussir son entrée sur ce marché vital pour les constructeurs.

Bienvenue à la "Casa 500"! C’est via ces 150 mètres carrés d’espace dédié, installés dans des centres commerciaux à Paris, Lyon et Marseille que Fiat a choisi de présenter la nouvelle 500 électrique au public depuis cette semaine. Les clients français seront ainsi les premiers en Europe à découvrir "en vrai" cette version zéro émission de la 500.

La France, un marché porteur pour l'électrique et la 500

L’épidémie de coronavirus a en effet perturbé le lancement de ce modèle crucial pour Fiat, très en retard dans la réduction de ses émissions de CO2. Le groupe italien a donc choisi de miser sur l’un des marchés les plus dynamiques pour sa 500 et pour les voitures électriques, la France, avec ce concept de "Casa" dans des centres commerciaux plutôt qu’en concession.

Trois "Casa 500" ont ainsi ouvert cette semaine aux Terrasses du Port à Marseille (Bouches-du-Rhône), à Lyon (Rhône) au centre commercial Confluence et à Parly 2, en région parisienne. Elles seront accessibles jusque fin octobre, date où les premiers clients recevront leurs véhicules. Fiat avait en effet ouvert les pré-commandes de sa 500 électrique dès mars, moyennant une réservation de 500 euros. 900 commandes ont été enregistrées depuis mars en France.

"La nouvelle 500 électrique devait être présentée au salon de Genève début mars, salon qui a été annulé, puis le covid-19 a perturbé le lancement commercial qui devait intervenir fin mars, nous explique Philippe Vautier, directeur de la marque Fiat pour la France. Il a donc fallu nous réorganiser, avec une contrainte majeure: les Français allaient de nouveau bien vouloir fréquenter les centres commerciaux ?".

Fiat France a donc proposé cette stratégie décalée de "Casa". Dans le respect des gestes barrière, les visites y sont réglementées, mais Fiat compte bien substituer une part importante des ventes de sa 500 thermique par cette nouvelle venue zéro émission via des réservations en direct dans les "Casa".

"Le marché français est l’un des plus gros marchés pour Fiat, et le plus mature en ce qui concerne l’électrique, poursuit Philippe Vautier. La 500 a toujours surperformé dans l’Hexagone par rapport aux objectifs fixés par la marque". Les commandes n’ouvriront qu’après l’été dans les autres grands marchés de la 500, dont l’Italie.

Un best-seller qui rapporte

Entre 25 et 30.000 de ces 500 sont vendues chaque année en France par Fiat et ces ventes sont très rentables pour le constructeur. Tout d’abord, car la plateforme de la 500 est éprouvée depuis son lancement en version essence en 2007. Ensuite grâce à son positionnement. C’est ce critère qui doit assurer celle de la Fiat 500 électrique.

Si une version zéro émission avait déjà été commercialisée aux Etats-Unis en 2013, Fiat explique que cette 500 est entièrement nouvelle (nouvelle plateforme, batterie assemblée en Italie), ce qui implique de lourds investissements. "Le client-type de la Fiat 500 est plus jeune que la moyenne, il fait aussi partie d’une classe sociale plus élevée que la moyenne, nous explique Philippe Vautier. La 500 se vend en moyenne 30% plus chère que ses concurrentes, entre 16 et 17.000 euros, ce qui est élevé pour une petite voiture citadine".

Pour l’édition de lancement, baptisée "La Prima", comptez 34.900 euros pour la version berline. Un tarif hors bonus qui la place dans la même catégorie que ses principales concurrentes côté autonomie, les Renault Zoé et Peugeot e-208. Une version avec une batterie moins puissante que celle qui l’équipe au lancement (42Kwh) arrivera l’an prochain, à un tarif a priori moins élevé, de quoi concurrencer aussi la nouvelle Twingo électrique.

Fiat lancera aussi prochainement une version électrique de la remplaçante de la Panda, dont le tarif doit lui permettre de rivaliser avec la future Dacia Spring. La Fiat 500 est elle aussi disponible depuis cette année en version hybride.

Pauline Ducamp
https://twitter.com/PaulineDucamp Pauline Ducamp Cheffe de service BFM Auto