BFM Business

La première Dacia 100% électrique, la Spring, sera commercialisée début 2021

La première Dacia 100% électrique, la Spring

La première Dacia 100% électrique, la Spring - Pauline Ducamp

Renault a dévoilé ce jeudi la version de série de sa citadine low-cost électrique, la Dacia Spring. La marque ne donne cependant encore aucune indication sur les prix, son principal atout face à la concurrence.

Une voiture capable de révolutionner un marché, c’est le pari que fait le Groupe Renault avec la Dacia Spring. Le groupe français a dévoilé officiellement ce 15 octobre la version de sa série de cette citadine électrique low-cost.

Le Groupe Renault a dévoilé ce jeudi la version de série de la Dacia Spring, sa citadine électrique low-cost.
Le Groupe Renault a dévoilé ce jeudi la version de série de la Dacia Spring, sa citadine électrique low-cost. © Renault

Plus qu'une autonomie importante, de plus en plus avancée par les derniers modèles mis sur le marché, c’est le prix de cette première Dacia zéro émission qui doit faire la différence. "La Spring peut être un 'game-changer' car elle propose une voiture de la taille d’une Twingo mais à moitié prix par rapport à cette dernière", résume Bernard Jullien, maître de conférences en économie à l'Université de Bordeaux.

Avec 3,734 mètres de long et un look de SUV, la Spring se positionne sur le segment des micro-citadines, un segment de plus en plus délaissé par les constructeurs.
Avec 3,734 mètres de long et un look de SUV, la Spring se positionne sur le segment des micro-citadines, un segment de plus en plus délaissé par les constructeurs. © Renault

Une voiture produite en Chine

3,734 mètres de long, un look de SUV et des détails colorés pour lui donner plus de corps, la Spring se positionne sur le segment des micro-citadines, segment où de plus en plus de constructeurs se montrent frileux, voire renoncent, en raison des coûts pour faire baisser leurs émissions de CO2. PSA arrêtera par exemple prochainement la production des Peugeot 108 et Citroën C1.

Renault annonce une autonomie de 225 kilomètres (en cycle WLTP), même 295 kilomètres en cycle urbain.
Renault annonce une autonomie de 225 kilomètres (en cycle WLTP), même 295 kilomètres en cycle urbain. © Renault

Citroën mise d'ailleurs désormais sur un quadricyle sans permis électrique sur ce segment des toutes petites voitures urbaines. Au contraire, Dacia veut proposer une véritable voiture, accessible avec un permis B. Mais pour restreindre les coûts, le Groupe Renault a misé sur son implantation mondiale. Il a repris la base technique de la K-ZE, une petite voiture électrique conçue pour le marché chinois. La Spring doit d’ailleurs fabriquée dans l’usine de Dongfeng, le partenaire chinois de Renault, à Shiya dans le Hubei.

La Spring dispose d'une batterie lithium-ion de 26,8 kWh.
La Spring dispose d'une batterie lithium-ion de 26,8 kWh. © Renault

Les performances de la petite Dacia la prédestinent d’abord à un usage urbain. La Spring dispose ainsi d’un moteur électrique d’une puissance de 33 kW (l’équivalent de 44 chevaux). Le couple de 125Nm devrait toutefois largement permettre une conduite réactive en ville. La batterie lithium-ion de 26,8 kWh autorise une autonomie de 225 kilomètres (en cycle WLTP). Renault annonce même 295 kilomètres en cycle urbain.

Pas de prix connu, d’abord en autopartage

Ces détails techniques étaient cependant pour la plupart connus depuis la présentation du concept Spring en mars dernier. Ne manque qu’une donnée cruciale: le prix. La Spring ne sera par ailleurs pas commercialisée avant l’année prochaine.

Dans un premier temps, Renault compte la proposer en autopartage, comme Citroën avec son AMI. La Spring pourra ainsi être disponible via la plateforme Zity qui propose pour le moment des Zoé en location courte durée à Paris et Madrid.

Pauline Ducamp
https://twitter.com/PaulineDucamp Pauline Ducamp Cheffe de service BFM Auto