BFM Business

Essai - Toyota Yaris hybride, une citadine sobre et intelligente

Avec sa motorisation hybride non-rechargeable, la Toyota Yaris réduit la consommation d'essence. Mais cette nouvelle génération intègre aussi de nombreux équipements pour améliorer le confort.

Made in France depuis 2001, la Yaris s'est imposée comme une vraie citadine populaire. Produite à l'usine d'Onnaing (Nord), près de Valenciennes, elle s'impose même comme le modèle le plus vendu par Toyota en Europe.

La face affiche un dessin plus dynamique
La face affiche un dessin plus dynamique © MF

La quatrième génération de la Yaris reprend les ingrédients qui ont fait le succès de la précédente, parmi lesquels l'hybridation. Sur des citadines, cela reste en effet assez rare. La Honda Jazz, qui vient d'être renouvelée, et la Renault Clio, proposée depuis peu en version E-Tech, seront ses principales concurrentes.

Le bon point: des équipements de haut niveau

Côté design, l'évolution est légère mais tout de même notable. Mais c'est à l'intérieur que cette Yaris fait le plus de progrès. L'écran tactile gagne en réactivité et fait plus moderne. De même que l'affichage des compteurs, qui passe également au tout numérique.

-
- © MF

Ce sont surtout les équipements de série proposés sur ce modèle qui font sensation: Toyota propose par exemple le régulateur de vitesse adaptatif, c'est la voiture qui ajuste automatiquement sa vitesse en cas de ralentissement et peut aller jusqu'à l'arrêt complet. C'est très pratique, surtout dans une circulation dense et complètement adapté à cette motorisation hybride uniquement proposée avec une transmission automatique.

Toyota propose également sans supplément de prix la connectivité smartphone, Apple Carplay pour les iPhone et Android Auto pour les possesseurs d'un smartphone tournant sous le système d'exploitation de Google. Le conducteur dispose ainsi d'une solution de navigation, Google Maps, Waze ou Apple Plans par exemple, via son téléphone. La navigation intégrée est, elle, proposée en option à 700 euros. Mais elles n'est utile que pour les automobilistes qui ne disposent pas d'un smartphone.

Un affichage tête haute en couleur et directement projeté dans le pare-brise
Un affichage tête haute en couleur et directement projeté dans le pare-brise © MF

L'affichage tête haute, en couleur et projeté directement dans le pare-brise, est de son inclus dans la finition de lancement "Première", celle de notre modèle d'essai. Un gain en confort et en sécurité puisque cela permet de ne pas quitter la route des yeux tout en consultant vitesse, limitation et instructions du GPS.

Le point noir: baisser la consommation, plus que rouler électrique

Si le motorisation de cette Yaris "fait le job", avec une puissance de 116 chevaux. Il ne faut pas s'attendre à une hybridation très dynamique, avec le moteur qui rugit quand on appuie un peu fort sur la pédale de droite, sans vraiment déclencher une accélération foudroyante. Ce n'est pas le but de cette motorisation, qui vise plutôt à réduire la consommation que de booster les performances. Lors de notre essai, nous avons roulé une centaine de kilomètres entre Bruxelles et Waterloo, un parcours mêlant circulation ubaine, petites routes et voies rapides. La consommation moyenne s'est établie à 5,1 litres aux 100 kilomètres, un bilan plutôt honorable sachant que nous n'avons pas fait d'efforts particuliers d'éco-conduite.

Mode EV indisponible
Mode EV indisponible © MF

C'est vraiment l'intérêt de cette Yaris hybride mais pas question de rouler vraiment en 100% électrique. C'est pourtant ce qu'on peut attendre avec le bouton "EV mode"... qui n'a jamais fonctionné lors de notre essai. Un message "batterie hybride faible" apparaissait à l'écran, nous laissant sur une question existentielle malheureusement restée sans réponse: comment recharger la batterie d'une hybride non rechargeable? Plus sérieusement, difficille d'imaginer les cas de figure où cette conduite 100% électrique pourrait fonctionner alors que Toyota évoque une vitesse de pointe relévée à 130 km/h avec ce mode par rapport à la version précédente.

A quel prix?

Le prix de cette Toyota Yaris démarre à 20.950 euros et il faut compter 25.450 euros pour notre modèle d'essai en finition de lancement "Première" qui comprend de nombreux équipements.

Sa principale concurrente en France, la Clio E-Tech (elle aussi hybride non-rechargeable), propose un prix de départ à 22.600 euros.

https://twitter.com/Ju_Bonnet Julien Bonnet Journaliste BFM Auto