BFM Auto

Essai – Peugeot 508 Hybrid, 225 chevaux et beaucoup de silence

Peugeot commercialise cette année une version hybride rechargeable de sa berline 508. Gros coup de cœur pour cette version plaisir de conduite malgré ses défauts qui coûtent cher.

Après une première tentative il y a quelques années avec un hybride diesel, Peugeot propose de nouveau cette année cette technologie dans sa gamme, cette fois dans une version hybride rechargeable, soit un moteur essence ici allié à un moteur électrique et une batterie.

Trois modèles en bénéficient pour le moment: les SUV 3008 et 5008 et la berline 508. C’est cette dernière que nous avons choisie, certes las d’essayer des SUV, mais aussi car ce modèle fait partie des véhicules prisés par les professionnels (voir plus bas "Mais à quel prix ?")

Les dimensions de la 508 n’ont pas pâti de la motorisation hybride rechargeable. La grande berline de 4,75 mètres de long offre 2,79 mètres d’empattement et 487 litres de chargement pour le coffre.
Les dimensions de la 508 n’ont pas pâti de la motorisation hybride rechargeable. La grande berline de 4,75 mètres de long offre 2,79 mètres d’empattement et 487 litres de chargement pour le coffre. © Mathis Fleuret

Le bon point: la conduite en mode hybride

La Peugeot 508 faisait partie de nos coups de cœur quand elle a été présentée il y a deux ans, de la précision du châssis, à la qualité des matériaux, du design, ou encore à la réactivité des motorisations. La motorisation hybride rechargeable apporte un véritable plus, avec une voiture très silencieuse. Si en mode "Sport", la berline est toujours aussi réactive, en mode hybride, la 508 gère sans accroc le passage de l’une à l’autre motorisation. Ce qui offre le plaisir de rouler sur des petites routes de campagne en tout électrique (à condition bien sûr que la batterie soit pleine) après un trajet sur autoroute. Même sur les autoroutes urbaines, limitées à 110, la berline privilégie si elle le peut l’électrique.

Malgré son poids (près de 1,8 tonne sur la balance avec le double groupe motopropulseur alliant le Puretech de 180 chevaux et un moteur électrique de 110 chevaux pour une puissance combinée de 225 chevaux et la batterie), la 508 se montre réactive à l’accélération, même si on s’attendait à un peu plus de peps dans la pédale d’accélérateur grâce au moteur électrique caché près de la boite automatique 8 rapports signée Aisin.

La berline 508 permet de rouler une quarantaine de kilomètres en mode tout électrique.
La berline 508 permet de rouler une quarantaine de kilomètres en mode tout électrique. © Mathis Fleuret

Une fonction nous a particulièrement séduit: le mode e-Save. Une fois enclenché, il permet de recharger la batterie grâce au moteur thermique. De quoi pouvoir toujours rouler en électrique, par exemple dans les futures zones à faibles émissions (ZFE) qui vont se multiplier ces prochains mois. Sur autoroute, la recharge à 100% de la batterie a pris environ une heure. Le revers de la médaille, c’est la surconsommation en carburant, l’un des défauts de cette 508 quand la batterie est vide.

Le point noir: l’autonomie et la consommation

L’une est un peu courte, l’autre vraiment trop élevée. Sur le papier, Peugeot annonce une autonomie électrique de 52 kilomètres. Dans les faits, totalement rechargée, la 508 Hybrid nous a offert 38 kilomètres. Selon un sondage réalisé par Statista en janvier 2019, près de la moitié des Français parcourent au quotidien entre 5 et 29 kilomètres.

L’autonomie réelle de la 508 suffit donc, à condition de la brancher tous les jours. Il nous a fallu en moyenne 7h45 sur une prise secteur classique pour la recharger entièrement, environ 5 heures sur une prise renforcée.

Deux câbles sont fournis avec la 508 Hybrid, un chargeur embarqué de 3,7 kW et un câble de recharge T2 pour une prise classique. En utilisant les temps masqués du véhicule (la nuit, au bureau la journée), recharger la 508 sur une prise classique comme sur le cliché en près de 7 heures est possible sans demander une installation particulière.
Deux câbles sont fournis avec la 508 Hybrid, un chargeur embarqué de 3,7 kW et un câble de recharge T2 pour une prise classique. En utilisant les temps masqués du véhicule (la nuit, au bureau la journée), recharger la 508 sur une prise classique comme sur le cliché en près de 7 heures est possible sans demander une installation particulière. © Mathis Fleuret

Car une fois la batterie vide, la consommation de la berline s’envole, une conséquence logique de son poids élevé. Nous avons effectué environ les deux tiers de notre essai avec un trajet sur autoroute, ce qui a clairement plombé notre consommation aux alentours des 8 litres aux 100 km.

La 508 Hybrid peut se recharger aussi bien sur les bornes ou les wall-box à domicile que sur une prise de courant classique.
La 508 Hybrid peut se recharger aussi bien sur les bornes ou les wall-box à domicile que sur une prise de courant classique. © Mathis Fleuret

Rouler en hybride rechargeable demande, comme avec un véhicule électrique, de se brancher au quotidien. Et de sortir de cet adage trop souvent entendu: "L’hybride rechargeable, ça remplace le diesel". C’est faux, même si avec une utilisation au quotidien en électrique et quelques trajets plus longs, le budget carburant du véhicule peut significativement baisser. La technologie PHEV offre une véritable souplesse car un même véhicule remplit de nombreux usages (rouler en ville en tout électrique, effectuer de grands trajets), mais elle ne pourra pas remplacer un véhicule diesel à l'autonomie record et encore nécessaire pour les gros rouleurs.

La touche piano avec un éclair permet d'accéder au menu qui regroupe les fonctions autour de la conduite électrique et hybride.
La touche piano avec un éclair permet d'accéder au menu qui regroupe les fonctions autour de la conduite électrique et hybride. © Mathis Fleuret

Mais à quel prix? Le tarif d’une berline statutaire

La technologie hybride rechargeable, notamment avec la batterie, s’avère encore onéreuse. En moyenne, une 508 hybride rechargeable se montre entre 3800 et un peu plus de 5000 euros plus chère que la version équivalente essence.

Le premier prix pour une 508 Hybrid est de 45.150 euros, ce qui en fait un modèle clairement typé haut de gamme. Le prix de notre version d’essai avec la finition GT est lui de 51.800 euros. Si cette version ne peut bénéficier du nouveau bonus de 2000 euros pour les hybrides rechargeables, la majorité de la gamme y est éligible.

Hors options, notre modèle à l’essai débute à 51.800 euros dans sa finition GT (la plus haute de la gamme).  A titre de comparaison, la BMW 330 e elle aussi hybride rechargeable se négocie à 59.450 euros dans sa version Luxury.
Hors options, notre modèle à l’essai débute à 51.800 euros dans sa finition GT (la plus haute de la gamme). A titre de comparaison, la BMW 330 e elle aussi hybride rechargeable se négocie à 59.450 euros dans sa version Luxury. © Mathis Fleuret

Peugeot nous précise que l’une des cibles clients privilégiées pour les 508 hybrides rechargeables sont les professionnels (chefs d’entreprise, indépendants, cadres). Les modèles hybrides rechargeables qui émettent moins de 60 grammes de CO2 par kilomètre, comme la 508 avec ses 32 grammes de CO2 par kilomètre, sont exonérés de la taxe sur les véhicules de société (TVS).

Par Pauline Ducamp, Mathis Fleuret et Essia Lakhoua