BFM Business

Essai - Volkswagen Golf, Polo et Up!, où se cache l'esprit GTI?

Les 3 modèles qui composent actuellement la gamme GTI

Les 3 modèles qui composent actuellement la gamme GTI - JB

Nous sommes partis à la découverte de la gamme GTI de Volkswagen, composée désormais de 3 modèles: la petite citadine up!, la polyvalente Polo et la compacte Golf. Trois véhicules au même ADN sportif, mais avec trois philosophies différentes.

C'est sans doute une des griffes sportives les plus célèbres dans le monde de l'automobile. Née sur la Golf dans les années 70, cette dénomination se retrouve aussi sur les Peugeot musclées depuis la mythique 205 GTI. Mais aujourd'hui retour aux sources à la découverte de la gamme actuelle de l'Allemand Volkswagen.

Mais pourquoi les Volkswagen GTI?

Ces trois lettres, "GTI", pour "Grand Tourisme Injection", sont apparues sur la première Golf en 1975. Volkswagen fait alors sensation en proposant un véhicule léger (864 kg) et assez puissant pour l'époque. Le moteur 1,6 litre offrait en effet 110 chevaux.

Depuis, Volkswagen a apposé le fameux badge sur de nombreux modèles. Une stratégie qui se poursuit donc aujourd'hui avec les 3 déclinaisons actuelles de ces Golf, Polo et up! que nous avons pu découvrir sur route mais aussi sur le tracé du circuit de Nogaro, près de Pau (Pyrénées-Atlantique).

Golf GTI, le sport en mode confort

Avec son moteur de 250 chevaux, cette Golf GTI est la plus puissante de cet essai.
Avec son moteur de 250 chevaux, cette Golf GTI est la plus puissante de cet essai. © Volkswagen

En bref

Avec son moteur TSI de 2 litres affichant 245 chevaux, la Golf GTI est la plus puissante de cet essai (en attendant les 300 chevaux de la Golf GTI TCR). Mais c'est aussi la plus lourde avec 1312 kg sur la balance. Elle est en vente à partir de 36.700 euros avec de nombreux équipements inclus, tant sur le plan du confort que de la sécurité. C'est également la seule à avoir droit au célèbre pommeau de levier de vitesse en forme... de balle de golf. C'est d'ailleurs une bonne raison d'opter pour la version boîte manuelle 6 vitesses sur cette GTI, plutôt que la DSG robotisée. Tout dépend de l'utilisation de cette Golf GTI.

Sur route

  • Sans surprise, on retrouve tous les points forts d'une Golf. C'est moderne, avec le combiné d'écrans au centre et derrière le volant, bien fini et on se sent rapidement à l'aise. En bonus, on récupère un joli bruit moteur et une puissance à la hauteur du badge GTI. De quoi donner un peu de personnalité à une Golf que beaucoup jugent justement presque trop parfaite, sans aspérité.

Sur circuit

C'est enfin l'occasion de tester un peu les limites de cette Golf, sans trop se faire peur! La puissance est au rendez-vous mais, même en mode sport avec une partie des assistances désactivées, cette Golf GTI reste assez sage. Dans les lignes droites, le compteur s'envole vite avec une vitesse de pointe à 250 km/h. Grâce à son châssis optimisé, la voiture reste bien stable dans les courbes. Avec un niveau de pilotage de débutant, on prend donc tout de même du plaisir mais en restant dans une certaine zone de confort.

Polo GTI, le compromis idéal

Sur route, en partie inondée lors de notre essai, la Polo montre toutes ses qualités de citadine polyvalente.
Sur route, en partie inondée lors de notre essai, la Polo montre toutes ses qualités de citadine polyvalente. © Jean-Michel Salmon

En bref

Sous le capot de cette Polo GTI, on retrouve le TSI 2 litres de 200 chevaux. On perd un peu de poids par rapport à la Golf avec 1280 kg. A 4,05 mètres de long, elle est également plus courte de 20 cm que la compacte. Vendue à partir de 28.920 euros, elle offre elle aussi un très bon niveau d'équipements et un décor intérieur plus coloré que sur la Golf.

Sur route

  • Un peu plus récente que la Golf, la Polo profite d'un habitacle encore plus moderne. Comme sur les derniers T-Roc ou Touareg (dans d'autres dimensions bien sûr) cela se voit par exemple au dessin de l'écran tactile de la planche de bord, qui s'aligne avec l'écran des compteurs. Cela permet de suivre la tendance actuelle avec un écran positionné le plus haut possible sur le tableau de bord pour pouvoir passer rapidement du pare-brise aux infos du GPS ou au choix de la musique. Résultat: un confort d'utilisation de très bon niveau. Et avec 200 chevaux et un très bon comportement, les petites routes, même détrempées voire inondées, sont un régal.

Sur circuit

Une fois sur circuit, la Polo confirme les bonnes impressions laissées sur route. Si elle affiche une vitesse de pointe de 237 km/h légèrement inférieure à celle de la Golf, elle reste très performante. Sur le 0 à 100 km/h bouclée en 6,7 secondes, elle ne perd qu'une demi-seconde face à la compacte reine historique des GTI. Son empattement, plus court, la rend également plus agile et donc plus agréable dans les courbes. C'est certainement le coup de coeur de cet essai en termes de polyvalence et de rapport entre performances et utilisation au quotidien.

up! GTI, la digne héritière

Elle n'a pas l'air comme ça... mais cette up! GTI est terriblement fun.
Elle n'a pas l'air comme ça... mais cette up! GTI est terriblement fun. © JB

En bref

Apparue en 2011 en remplacement de la Fox, la up! occupe depuis la place de micro-citadine dans la gamme Volkswagen. Restylée en 2016, elle se destine principalement à une utilisation urbaine avec sa taille mini de 3,60 mètres. Et Volkswagen a osé la version GTI, avec un 3 cylindres TSI 1 litre poussé à 115 chevaux. Forcément, c'est le poids plume de cet essai avec 995 kg. Le prix de 16.790 euros rend toutefois sceptique sur le public prêt à craquer sur un véhicule à l'utilisation forcément limitée... à moins qu'on y retrouve vraiment l'esprit GTI?

Sur route

  • Soyons honnête, nous n'avons pas eu l'occasion de tester cette up! GTI sur route... mais uniquement sur le circuit de Nogaro. Un passage à l'intérieur permet toutefois d'anticiper ses points forts pour une utilisation au quotidien. On saluera ainsi le choix du porte-smartphone intégré avec un port USB astucieusement logé derrière. C'est bien mieux que de proposer un écran bas de gamme comme cela peut-être le cas sur de petits modèles. L'ensemble est plutôt bien fini avec des éléments de décoration qui viennent apporter une touche esthétique à l'intérieur de cette up!

Sur circuit

C'est vraiment la bonne surprise de cet essai GTI circuit. Avec son poids plume et son moteur largement suffisant pour ce faire plaisir, cette up! boostée affiche un comportement très joueur. On est beaucoup moins stable dans les courbes par rapport aux Golf et Polo mais c'est terriblement drôle. On comprend mieux pourquoi Volkswagen, au moment de lancer cette micro-citadine survitaminée, l'avait comparée avec la Golf GTI d'origine. Elles partagent en effet de nombreuses caractéristiques communes et permet donc de profiter en 2018 d'une dose de folie des années 70. Un brin de confort et de sécurité en plus!

L'intérieur de la up! avec son porte-smartphone intégré qui fait très bien l'affaire.
L'intérieur de la up! avec son porte-smartphone intégré qui fait très bien l'affaire. © JB
Julien Bonnet