BFMTV

Un nouveau bébé panda au zoo de Beauval? La femelle Huan Huan pourrait être enceinte

La femelle panda Huan Huan au zoo de Beauval en septembre 2019.

La femelle panda Huan Huan au zoo de Beauval en septembre 2019. - GUILLAUME SOUVANT / AFP

Le zoo de Beauval affirme que la panda Huan Huan se trouve actuellement dans une période "transitoire après la fécondation et avant la gestation." Une bonne nouvelle, alors que la femelle panda n'est féconde que 24 à 48 heures par an.

Le zoo de Beauval (Loire-et-Cher) va-t-il bientôt être le théâtre d'un heureux événement? Dans un communiqué diffusé mercredi, l'institution annonce que la femelle penda Huan Huan se trouve actuellement dans une période "transitoire après la fécondation et avant la gestation". S'il y a effectivement une gestation, l'animal pourrait donc donner naissance à un ou des bébés panda dès cet été.

Des échographies hebdomadaires

Pour déterminer si la femelle se trouve bien en gestation, les vétérinaires vont surveiller les "échographies hebdomadaires et bientôt bi-hebdomadaires", précise le communiqué.

"Le bébé panda est tellement petit qu'il n'est pas facile à voir à l'échographie. Mais c'est le seul moyen d'être sûr à 100% que Maman panda attend bien un petit", souligne le zoo, qui ajoute que "l'embryon peut s'observer quelques semaines ou parfois quelques jours seulement avant la mise bas."

Si la bonne nouvelle se confirme, Huan Huan pourrait accoucher à la fin du mois de juillet ou début août. En mars, le zoo annonçait que Huan Huan avait été "mise en contact" à huit reprises avec son comparse masculin Yuan Zi.

Les deux pandas, âgés de 12 ans et principales attractions du Zoo de Beauval, avaient été placés à intervalles réguliers dans la même loge pour s'accoupler, sous l'oeil des vétérinaires et soigneurs. Par précaution, une insémination artificielle avait également été réalisée. Des vétérinaires spécialisés dans la reproduction d'animaux exotiques avaient été dépêchés d'Allemagne pour procéder à l'opération, qui nécessite d'endormir brièvement les pandas pour prélever le sperme et pour l'insémination.

Un premier enfant doit repartir en Chine

La femelle a déjà été mère de Yuan Meng né en août 2017, également au zoo. Il est le premier panda né en France, fruit d'une insémination artificielle. Il doit repartir en Chine cette année.

La femelle panda n'est féconde que 24 à 48 heures par an. Or, en mars, les signes annonciateurs de chaleurs s'étaient amplifiés: marquages au sol, modifications hormonales, vocalises, etc.

Depuis 2016, les pandas géants ne sont plus "en danger" d'extinction sur la liste rouge de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Mais l'espèce reste toutefois "vulnérable". Environ 500 pandas en captivité et 2000 à l'état sauvage vivent en Chine.

Par E.P avec AFP