BFMTV

Les saumons californiens sauvés de la sécheresse par des convois de camions

De jeunes saumons sont déchargés d'un camion dans le détroit de Mare Island

De jeunes saumons sont déchargés d'un camion dans le détroit de Mare Island - JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

La vague de sécheresse en Californie menace la migration des jeunes saumons, incapables de descendre les rivières. L'état de Californie a donc décidé d'organiser le convoyage des alevins de saumon par voie routière.

Ils sont 30 millions sur la ligne de départ. Trente millions de jeunes saumons, prêts pour leur premier voyage qui doit les conduire des fraîches rivières californiennes vers l’océan Pacifique. 

Mais cette année, trouver une rivière praticable en Californie relève de l’exploit. La sécheresse, qui frappe l’Etat encore plus durement que les années précédentes, a transformé la plupart des cours d’eau en tas de cailloux vaguement arrosés d’une eau bien trop chaude. Le voyage initiatique des alevins, ces futurs saumons, s’en trouve compliqué. 

Alors pour la deuxième année consécutive, l’Etat de Californie a décidé d’intervenir: si la voie fluviale est impraticable, les saumons emprunteront l’autoroute. Des aquariums vont donc être chargés sur des convois de camions, afin d’offrir aux jeunes alevins de saumon une chance de voir l’océan. "Nous subissons une sécheresse sans précédent," explique au Huffington Post Stafford Lehr, directeur du bureau de protection des espèces piscicoles de Californie. "Nous en sommes donc réduits à prendre des mesures extrêmes."

Chaleur, sécheresse et ratons-laveurs 

Des mesures extrêmes mais nécessaires, la population des saumons californiens ayant déjà payé un lourd tribut à cause de la sécheresse. L’année dernière, 95% des saumons chinook, le plus grand des saumons américains, ont été décimés, souvent victimes des prédateurs qui profitent de leurs difficultés. "Et s’ils survivent aux ratons-laveurs, ils finissent par dessécher au soleil et mourir," explique Preston Brown, biologiste en charge de la capture des jeunes saumons en vue de leur transport. 

Huit camions transportant des réservoirs de plus de 130 mètres cubes d’eau chargés de jeunes saumons ont donc déjà sillonné les vallées californiennes, et le ballet devrait continuer tout l’été. En lieu et place d’un voyage qui leur prendrait des mois, les jeunes saumons se font offrir une course d’à peine deux heures en taxi-camion.

L’image ferait sourire si elle n’était un terrible témoignage d’une sécheresse californienne en forme de désastre environnemental.

François DE LA TAILLE