BFMTV

Attentat de Nice : les animaux des victimes pris en charge par des associations

-

- - -

C'est aussi une des conséquences de l'attentat qui a frappé Nice, le 14 juillet dernier, les animaux des victimes doivent être pris en charge.

Lors des attentats, les animaux abandonnés sont les dommages collatéraux dans le quotidien des victimes et de leurs proches. En effet, certains animaux sont enfermés dans les appartements des victimes. Un élan de solidarité a donc été mis en place par des associations afin d’aider les familles en deuil ainsi que les personnes sous le choc à récupérer les animaux des victimes.

Depuis quelques jours, l’ARPA (Alliance pour le Respect et la Protection des Animaux) a lancé une mobilisation consistant à prendre en charge les animaux privés de leurs maîtres. Pour cela, ils ont lancé un appel à témoin sur Facebook dans l’espoir de minimiser le nombre d'animaux abandonnés suite aux attentats.

Depuis que l’annonce a été postée, trois animaux ont déjà pu être sauvés. La directrice de l’association, Anne-Marie David continue à encourager les Niçois à se mobiliser : "Il faudrait une mobilisation des voisins, il faut qu’on nous alerte. On nous a déjà signalé des miaulements et des aboiements dans les appartements. Il faut qu’on puisse au moins les sortir. C’est aussi une manière de respecter les gens qui ne sont plus là", a confié cette dernière à Nice Matin

Aujourd’hui, l’ARPA est aidée par l’Association Justice Pour Les Animaux (AJPLA), qui sur sa page Facebook n’hésite pas à poster des appels à témoins et demande aux connaissances des victimes de s’assurer du bien-être des quatre pattes.

A lire sur le même thème : Orlando : des chiens thérapeutes pour aider les victimes de l'attentat

Charline Béduit