BFMTV

Yvelines: un homme en garde à vue après le meurtre de sa compagne

La brigade de recherches de la gendarmerie de Gassin-Saint-Tropez a été saisie de l'enquête.

La brigade de recherches de la gendarmerie de Gassin-Saint-Tropez a été saisie de l'enquête. - AFP

Un sexagénaire a été placé en garde à vue ce lundi après s'être dénoncé du meurtre de sa compagne à Follainville-Dennemont, dans les Yvelines.

Un homme de 69 ans était en garde à vue lundi après la mort de sa compagne, tuée par balle la veille après une dispute conjugale dans un village des Yvelines, a-t-on appris auprès des gendarmes.

Le sexagénaire s'est lui-même dénoncé en appelant les gendarmes vers 18 heures dimanche, après avoir abattu sa compagne, une mère de famille âgée de 56 ans, de quatre balles avec une arme de poing qu'il détenait légalement, selon la même source.

Il aurait eu "ce geste ultime après une dispute conjugale assez violente", a précisé la source, confirmant une information du Parisien. Cet habitant de Follainville-Dennemont, près de Mantes-la-Jolie, a indiqué aux gendarmes qu'il avait l'intention de se suicider mais n'est pas passé à l'acte.

La brigade de Limay est aussitôt intervenue et l'homme a été interpellé sans opposer de résistance, avant d'être placé en garde à vue. La brigade de recherches de Mantes-la-Jolie est chargée de l'enquête, ouverte pour "homicide volontaire".

130 femmes mortes sous les coups de leur conjoint

Chaque année, près de 220.000 femmes subissent des violences de la part de leur conjoint ou ex-compagnon en France, selon les statistiques gouvernementales.

Les violences conjugales ont fait 247 victimes en 2017 dans l'Hexagone, en incluant les enfants, les hommes tués par leur compagne ou les auteurs qui se sont suicidés après le meurtre. Au total, 130 femmes sont mortes sous les coups de leur conjoint, petit ami ou amant.

C.B. avec AFP