BFMTV

Voiles et sorties scolaires: "Ces mamans ne sont pas là pour faire du prosélytisme", explique Bouzar

-

- - -

Polémique autour du voile des mamans musulmanes lors des sorties scolaires. Le Conseil d'Etat a rendu son avis mais n'a pas tranché. D. Bouzar sur RMC explique les conséquences du refus du voile sur l'intégration des enfants.

Les mamans qui accompagnent les sorties scolaires ont-elles le droit de porter le voile ? Le Conseil d'Etat a rendu hier un avis de 34 pages... sans trancher la question. D'un côté, le Conseil d'Etat estime qu'aucune loi n'interdit le port du voile pour les parents accompagnateurs. Ce sont des bénévoles, et pas des fonctionnaires. Mais de l'autre, il ajoute que les directeurs d'établissement pourront toujours interdire aux femmes qui portent le voile de participer aux sorties, si elles refusent de le retirer. C'est donc au cas par cas, s'ils le jugent nécessaire.

Renforcer la loi de 2004 ?

Du côté du ministère de l'Education, on ne touche pas à la circulaire Châtel qui interdit aux femmes voilées d'accompagner les sorties scolaires : elle reste "valable", car elle a été "mise en œuvre sur le terrain avec intelligence". Pour Luc Châtel, l'avis du Conseil d'Etat "souligne le flou et l'ambiguïté de la législation actuelle". L'ex-ministre demande le renforcement de la loi de 2004 sur la laïcité. Mais sur RMC, Dounia Bouzar, anthropologue, explique que les conséquences du refus du voile sur les mamans accompagnatrice lors des sorties scolaires pourraient avoir des conséquences sur l'intégration des enfants.

|||>> Voiles et sorties: le gouvernement doit-il être plus clair?

La rédaction