BFMTV

Vacances d'été: les Français vont se serrer la ceinture

"Jamais les intentions de départ n'ont été aussi basses depuis cinq ans" selon une étude OpinionWay pour VoyagerMoinsCher.com.

"Jamais les intentions de départ n'ont été aussi basses depuis cinq ans" selon une étude OpinionWay pour VoyagerMoinsCher.com. - -

Moins de départs, moins d'argent, plus d'incertitude... Les vacances d'été des Français s'organisent plus que jamais sous le signe de la rigueur cette année, en particulier pour les plus jeunes.

C'est un autre aspect de la crise. Les vacances d'été des Français s'organisent plus que jamais sous le signe de la rigueur cette année. Moins de départs, moins d'argent, plus d'incertitude. Selon un sondage réalisé par l'institut OpinionWay pour VoyagerMoinsCher.com, les intentions de départ sont au plus bas, en particulier pour les plus jeunes.

"Jamais les intentions de départ n'ont été aussi basses depuis cinq ans", indique l'étude: seuls 53% des internautes sondés ont prévu de partir en vacances cet été, contre 63% en 2012, 66% en 2011 et 73% en 2008.

Les jeunes les plus touchés

25% des personnes interrogées savent déjà qu'elles ne partiront pas, contre 16% l'an dernier à la même époque, selon ce sondage réalisé du 10 au 14 avril auprès d'un échantillon de 1.111 personnes représentatives de la population française des internautes.

Par catégorie d'âge, les jeunes semblent les plus touchés: moins de la moitié des 18-24 ans a prévu de partir en vacances (47%), contre 52% des 25-34 ans, 57% des 35-49 ans, 53% des 50-59 ans et 54% des 60 ans et plus.

Côté finances, le budget moyen des vacances d'été est en baisse, à 588 euros par personne contre 599 euros à l'été 2012 et 605 euros en 2008, et 15% des répondants ne savent pas encore combien ils pourront consacrer à leurs vacances (contre 8% en 2012).

C'est parmi les 18-24 ans que ce budget est le plus bas (481 euros en moyenne par personne), alors qu'il culmine pour les plus de 60 ans (813 euros).

La durée des séjours ne régresse pas

A noter que 47% de ceux qui prévoient de partir en vacances cet été comptent "faire des sacrifices" pour réduire leur budget. Une proportion croissante prévoit d'être hébergée gratuitement chez des amis ou de la famille (17% contre 15% l'an dernier) ou de baisser le standing et le coût de l'hébergement (14% contre 16% l'an dernier).

En revanche, la durée des séjours prévus ne régresse pas. Les vacances devraient durer 14,7 jours en moyenne contre 14,1 jours en 2011 et 2012.

Mais les plus jeunes devraient partir moins longtemps (12,8 jours en moyenne pour les 18-24 ans) et les plus âgés plus longtemps (19,6 jours pour les plus de 60 ans).

Les habitants de la région parisienne prévoient 17,5 jours en moyenne, contre 13,8% pour la province.

A LIRE AUSSI:

>> Crise: trois millions de Français renoncent aux vacances en 2013

>> Cadres et séniors sont les champions des vacances