BFMTV

Une messe en petit comité avec casques de chantier célébrée le week-end prochain à Notre-Dame

Notre-Dame de Paris.

Notre-Dame de Paris. - Philippe Lopez - AFP

Pour la première fois depuis l'incendie de Notre-Dame, une messe sera célébrée dans la cathédrale le week-end du 15 et 16 juin. Elle ne réunira toutefois que quelques prêtres.

Tout juste deux mois après l'incendie de Notre-Dame, une messe va de nouveau être célébrée dans la cathédrale. Mgr Patrick Chauvet, recteur de la cathédrale l'a annoncé à l'hebdomadaire Famille Chrétienne, une information confirmée par BFM Paris. L'événement aura lieu le week-end prochain, une date symbolique qui correspond à la fête de la dédicace de la cathédrale, qui commémore la consécration de l'autel.

Pas question pour autant de faire entrer un public nombreux dans la cathédrale. Cette messe se tiendra sans public et "en tout petit comité", précise Mgr Chauvet. Six à sept prêtres seulement et quelques membres du clergé pourront assister à cette messe très particulière, rapporte France Inter.

Casque de chantier obligatoire

Cette messe se tiendra toutefois dans des conditions un peu spéciales, puisque compte tenu des risques pour la sécurité, les participants à cette messe devront porter un casque de chantier. Pour limiter les risques, cette messe qui devrait durer une heure se tiendra au fond de la cathédrale, à un endroit épargné par le feu. Elle pourrait être précédée par l'office des vêpres, sur le parvis. 

Celui-ci devrait rouvrir "en fin de semaine", a annoncé sur BFM Paris le maire du 4e arrondissement Ariel Weil. Alors qu'une présence de plomb a été décelée sur le parvis, les opérations de décontamination sont en cours. La réouverture du parvis interviendra toutefois seulement après de nouvelles analyses et le feu vert de la préfecture. 

Une fois rouvert, un lieu de recueillement prendra place sur une partie du parvis. Si le recteur de Notre-Dame avait un temps envisagé l'installation d'une "cathédrale éphémère", il s'agira plutôt d'un sanctuaire qui abritera une statue de la "Vierge au pilier". 

Carole Blanchard