BFMTV

Un kiosque à journaux nouvelle génération testé à Paris

Le prototype d'un nouveau modèle de kiosques à journaux a été inauguré ce lundi matin dans le 14e arrondissement de Paris. Plus moderne, ce kiosque sera expérimenté pendant trois mois avant que d'autres soient déployés dans la capitale.

Nouveau design pour les kiosques parisien. Le premier kiosque à journaux nouvelle génération est entré en service ce lundi, place d'Alésia dans le 14e arrondissement de Paris. Plus moderne et fonctionnel, il sera expérimenté pendant trois mois. Pendant cette période, la ville de Paris recueillera les impressions des kiosquiers mais aussi des Parisiens, en vue d'ajustement.

Si le modèle installé dans le 14e présente une couleur verte, assez similaire à celle des kiosques haussmannien, deux autres coloris (gris et rouge) sont envisagés et feront l'objet d'un dialogue avec les Architectes des bâtiments de France, à l'issue de la phase d'expérimentation.

Un nouveau kiosque plus fonctionnel

Le nouveau kiosque présente une surface identique aux anciens kiosque mais ne se présente plus uniquement comme un comptoir derrière lequel se tient le kiosquier. Désormais, le client peut y entrer et avoir accès à tous les journaux et magazines en libre accès. De nouveaux services font également leur apparition comme la vente de boissons, de souvenirs ou encore de matériel permettant de recharger les appareils numériques. Ces kiosques nouvelle génération se veulent également plus confortables pour les kiosquiers avec l'apparition du chauffage. 

Cet été, d'autres de ces kiosques seront installés. A l'horizon 2019, 360 de ces nouveaux modèles seront mis en place dans Paris à la place des anciennes boutiques. Toutefois les kiosques du 19e siècle ne disparaîtront pas totalement. 49 kiosques "Davioud" reconnaissables à leur dôme seront préservés mais changeront d'utilité. Ils devraient être mis à profit pour des projets culturels ou transformés en commerces.

Lors de la présentation des kiosques nouvelle génération l'été dernier, le projet avait reçu l'opposition de défenseurs du patrimoine. Une pétition dénonçant l'absence de charme du nouveau design avait recueilli plus de 58.000 signatures contre ces kiosques du 21e siècle.

Carole Blanchard avec Dah Magassa