BFMTV

Le projet des nouveaux kiosques parisiens "est allé trop loin" 

Un kiosque à journaux à Paris le 14 janvier 2015.

Un kiosque à journaux à Paris le 14 janvier 2015. - BERTRAND GUAY - AFP

La modernisation des kiosques à journaux parisiens ne fait pas l'unanimité chez les usagers et les élus. Un conseiller Les Républicains de Paris assure que la copie est "en phase de révision".

L'annonce de la modernisation des kiosques à journaux a lancé une série d'oppositions contre le projet d'Anne Hidalgo. Si la maire de Paris s'est montrée ferme dans une interview pour Le Grand rendez-vous itélé/Europe 1/Le Monde, les critiques sont encore nombreuses contre cette réfection. D'après l'édile, le projet va "permettre aux kiosquiers d'avoir un plus grand confort de travail". Sur son site, la mairie explique que le nouveau design intègre des améliorations pour les vendeurs, qui pourront déballer et remballer plus vite et seront moins touchés par les aléas de la météo. 

Des kiosques haussmanniens "en plastique"

Pourtant c'est bien le design qui fâche. Réalisé par Matali Crasset, une designer française, ces kiosques abandonnent certaines caractéristiques des anciens d'origine haussmannienne. La pétition lancée sur le site Change.org dénonce largement l'esthétique des nouveaux kiosques et souhaite que leur design "reprenne ce qui fait tout le charme du Paris romantique cher aux touristes de France et du monde entier, tout en améliorant le confort des personnes qui y travaillent". Elle avait rassemblé près de 50.000 signatures mardi. Anne Hidalgo a assuré sur Europe 1 que ces anciens kiosques sont des "plagiats de kiosques haussmanniens", "en plastique" et "qui ont été installés dans les années 80". L'édile assure demeurer "très attentive à l'histoire de Paris et la façon dont on fait évoluer" la ville. 

"Le projet est allé trop loin"

Chez Les Républicains aussi, les opposants à la modernisation défendent une certaine vision de l'identité parisienne.

Au Conseil de Paris, Jean-Baptiste Froment, élu LR, estime auprès de l'AFP que le projet "est allé trop loin pour que leur style haussmannien soit conservé". Lundi à l'issue d'une deuxième réunion du groupe de travail sur le sujet, il a assuré:

"La copie est en phase de révision. Nous aurons une troisième réunion qui sera conclusive dans les tous prochains jours ou à la fin du mois d'août."

Sur son site, la mairie de Paris, assure qu'à Paris "le nombre de kiosques à journaux a lui nettement progressé, passant de 260 à 345" en dix ans. Un chiffre à contre courant de ceux des ventes de la presse écrite: en 2014, les ventes au numéro en kiosque ont baissé de 7,7%.

La rénovation des kiosques devrait avoir lieu d'ici à juin 2019. Le projet confié à MediaKiosk, une filiale de JCDecaux, qui installe aussi les abribus, Autolib et Vélib, est chiffré à 52.4 millions d'euros.

M.L.