BFMTV

Thème n°3 : La Taxe carbone

BFMTV
Reprenant l’idée avancée par Nicolas Hulot, le ministre de l’environnement présente sa vision d’une taxe à deux niveaux.

J-J B : est-ce que la taxe carbone va être mise en place ?
J-L B : Il faut avoir deux choses bien distinctes à l’esprit. Il y a une taxe carbone, c’est à dire un ajustement frontière européenne, lorsqu’un produit vient d’un autre pays qui lui-même ne respecte pas le protocole de Kyoto ou n’a pas lui-même une taxe carbone. Il n’y a aucune raison que ça vienne percuter de manière déloyale la concurrence de produits fabriqués en Europe. Le produit aura la taxe du coût écologique de sa venue. Ça c’est la taxe carbone qu’on souhaiterait mondiale ou à défaut européenne.
Il y a aussi un deuxième concept qui est la contribution climat-énergie proposée notamment par Nicolas Hulot, qui consiste à regarder, comment, dans notre système global, on peut alléger un certain nombre de fiscalités, notamment sur le travail, au profit d’une petite fiscalité indicative, progressive, pour les 20 ou 25 années qui viennent, sur les énergies et notamment sur les énergies fossiles.

J-J B : Et sur les carburants ?
J-L B : Pas forcément sur les carburants.

J-J B : Pourquoi ne pas créer un fond spécial avec l’argent de cette taxe, permettant d’aider les ménages les plus modestes justement à participer à cette lutte pour l’écologie ?
J-L B : Ce qu’on veut c’est que tout le monde soit attentif à la consommation d’énergie et quand je dis énergie c’est toutes les énergies. Le fond de l’histoire c’est que notre économie est basée sur des énergies fossiles qui sont de la rareté. Nos enfants vivront sur un autre mode énergétique donc c’est une façon d’anticiper pour ne pas subir d’un seul coût tout ça. Il va y avoir contribution climat-énergie, avec un fond global de solidarité écologique qui sera alimenté par l’ensemble des énergies au profit de l’amélioration du pouvoir d’achat des français.

La rédaction-Bourdin & Co